Archives des actualités


Archives des actualités:

2020  |  2019  |  2018

  • 27.12.2019 Le GIS WebServer SE pour SE Windows, Astra Linux, CentOS assure l’accès autorisé d’utilisateurs via le Système d’identification et d’authentification unifié (SIAU)
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le GIS WebServer SE version 5.1 pour systèmes d’exploitation Windows, Astra Linux, CentOS. Dans la nouvelle version, on a ajouté l’option d’autorisation d’utilisateur via le Portail de Services publics à l’aide du Système d’identification et d’authentification unifié (SIAU). Avec son compte personnel enregistré au Portail de Services publics, tout utilisateur a un accès limité aux ressources de l’application publiées par le service GIS WebService SE.

    Le GIS WebServer SE supporte de divers types d’authentification, notamment: 1) Authentification à l’aide de l’application (le nom d’utilisateur et le mot de passe sont transmis au serveur en encodage base64); 2) Authentification de serveur - L’authentification est effectuée à l’aide du serveur Web (basic, digest) ou le système d’exploitation (authentification Kerberos, ActiveDirectory); 3) Authentification externe - Authentification à l’aide des outils GIS WebService SE ou jetons (jetons d’accès) basé sur le protocole OAuth 2.0 (SIAU). Ce protocole permet d’accorder à l’application l’accès aux ressources utilisateur sur un autre service. Le protocole élimine le besoin pour chaque appel de transférer le nom d’utilisateur et le mot de passe de l’utilisateur vers l’application et limiter l’ensemble des données transférées vers l’application.

    On a amélioré les outils de développement d’applications Web GIS WebToolKit SE permettant d’élargir les capacités du GIS WebServer SE et pouvant être intégrés aux autres systèmes d’information. Les services Web fournissent un accès aux données (images, cartes vectorielles et informations spatiales) selon les protocoles généralement acceptés OGC et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) fournit des informations spatiales sous forme d’images graphiques. En tant que modèle numérique de relief, on utilise de divers types de données d’altitude: matrices (en SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points et autres. Sur demande, les données les plus précises sont automatiquement sélectionnées pour une zone donnée avec une résolution spécifiée. Le protocole WCS est utilisé pour transmettre des données de modèle numérique de relief au Web. Les données de terrain sont présentées sous forme de tuiles et sont mises en cache sur le client.

    La Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre peut être la source de données spatiales. Elle assure la collecte, le stockage, la recherche et la publication de données spatiales dans des formats d’échange, l’affichage de l’état de la banque de données sous forme de diagrammes cartographiques, la génération automatisée et la mise à jour des géo-couches.

    Le GIS WebServer SE est appliqué à la construction de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classées ou portant sur le secret commercial. Le service GIS WebServer SE est certifié conformément au 2ième niveau d’absence de capacités non déclarées. La nouvelle version du programme élargit des capacités de l’application en matière de résolution de problèmes d’analyse, de gestion et de planification à long terme pour le développement des territoires. Le GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE qui peut être utilisé avec des outils de conception à la base de JavaScript.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 24.12.2019 Le GIS Server SE version 9 assure la haute vitesse et la sûreté de traitement des données géospatiales sur les plate-formes Astra Linux SE, CentOS et MS Windows
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le GIS Server version 9 pour Astra Linux SE, CentOS et MS Windows. Dans la nouvelle version, on a augmenté la vitesse et la sûreté des demandes lors de l’interaction avec la Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre. On a élargi le diagnostic en cas d’erreur d’établissement de l’image de synthèse du fichier SXF lors de l’enregistrement à la Banque de données. La vitesse de traitement des fichiers SXF a doublé. Lors du contrôle du schéma de disponibilité des données dans la Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre, les objets supprimés référencés dans le tableau sont automatiquement restaurés et mis à jour.

    On a ajouté le support des liens sur les objets cartographiques vers les cartes du sous-répertoire de la carte principale. Cela permet d’automatiser la génération de rapports contenant des encarts d’autres cartes. Pour ce faire, toutes les cartes doivent être placées dans un dossier virtuel dont l’accès est autorisé pour le client.

    On a ajouté la possibilité de connecter dans l’Administrateur GIS le fichier virtuel commun pour les cartes vectorielles, les rasters et les matrices. On a précisé des messages de diagnostic à imprimer. On a augmenté la sûreté des connexions multicanaux avec les clients du Serveur GIS. On a mis à jour les bibliothèques du noyau GIS version13.0.5, module « Téléchargement de la banque de données » version 4.5.

    GIS Serverassure l’accès distanciel aux cartes vectorielles, données de cartes numériques et de télédétection de la Terre, matrices, documents, bases de données spatiales et pyramides de tuiles aux formats GPKG, BIR, Mbtiles. GIS Serverassure le travail avec des bases de données spatiales contrôlées par les SGBD PostgreSQL et Oracle qui supportent l’accès aux données spatiales en conformité avec la norme OGC 06-103r4: « OpenGIS Implementation Standard for Geographic information – Simple feature access – Part 1: Common architecture ».

    La mise à jour du Serveur GIS version 8 par la version 9 est gratuite avant le 1 juin 2020 pour les utilisateurs qui ont acheté GIS Serverversion 8 après le 1 décembre 2018, ainsi que pour tous dont le contrat d’entretien pour la version 8 est valide. Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 13.12.2019 Dans le GIS "Panorama" 13 on a élargi le support de technologies de numérisation de diverses industries et organismes de contrôle sur la base des données spatiales
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le programme GIS "Panorama" version 13. La nouvelle version augmente le degré d’automatisation de diverses tâches de traitement, d’affichage et d’analyse de données spatiales à utiliser dans des technologies de contrôle à des fins diverses.
    Pour diviser l’ensemble des signes ponctuels en groupes et les afficher, on a implémenté un algorithme de clustering automatique. On a ajouté dans "l’Éditeur de classificateur" des outils de description de clusters. La description comprend: les types d’objets liés à chaque type de cluster, les tailles des cellules verticales et horizontales, le code sémantique pour indiquer le nombre actuel d’objets dans le cluster, le type de symbole conventionnel du cluster, le pourcentage maximal d’augmentation de la taille du signe du cluster et le nombre maximal d’objets correspondant à la taille maximale du signe du cluster. Le symbole conventionnel du cluster peut être programmable, ce qui permet de différencier le type de cluster et de modifier les propriétés du signe en fonction du nombre d’objets dans le cluster (légende numérique, taille du signe, luminosité). Lors du regroupement dans une cellule de cluster virtuel de plus d’un objet du type donné, leurs signes conventionnels seront automatiquement remplacés par un symbole conventionnel du cluster, dont le centre aura une coordonnée moyenne des objets qui y sont inclus. Lorsque l’échelle est modifiée, la configuration du cluster est automatiquement modifiée. Les cartes avec des clusters configurés dans le classificateur RSC sont automatiquement supportées dans toutes les applications de bureau et Web, ainsi que dans les applications élaborées dans GIS ToolKit et GIS Constructeur.

    On a modifié l’algorithme d’inscription de légendes d’objets en fonction de leurs caractéristiques sémantiques. Lors de la mise à jour de la sémantique d’un objet, la sémantique correspondante de toutes les légendes créées pour un objet dans l’Éditeur de carte ou dans la tâche Création de légendes par sémantique est automatiquement mise à jour. On a amélioré la tâche d’inscription de légendes par sémantique d’objets compte tenu du traitement des multipolygones sélectionnés sur la carte. Une légende est générée pour chaque contour appartenant au multipolygone et est inscrite conformément aux paramètres de dialogue.

    On a élaboré une nouvelle tâche "Création d’une matrice de profondeur" visant à automatiser la création de matrices de profondeur selon l’ensemble de cartes marines conformémement à la norme IHO S52. La création d’une matrice de profondeur est effectuée en tenant compte du recouvrement éventuel des cartes marines de différents détails (échelle différente) pour obtenir la description la plus précise. On tient en compte la superposition des types d’objets suivants des cartes marines: isobathe, marque de profondeur, zone terrestre, île, navire coulé, danger, rocher sous-marin asséchant et autres. Dans les éléments matriciels correspondant à la superficie, les valeurs de profondeur sont absentes. Les matrices de profondeur sont affichées pour plus de clarté à l’aide d’une palette spéciale qui correspond à 32 intervalles de profondeur inégaux. Les 16 premiers intervalles sont conçus pour afficher des profondeurs de 20 mètres (zone côtière) et ont des gradations de 0,5, 1, 2 mètres. Les autres intervalles sont conçus pour afficher des zones de profondeur moyenne de 500 mètres (gradations de 5, 10, 50, 100 mètres) et zones d’eau profonde de 12 000 mètres (gradations de 500 mètres et plus). Pour automatiser la formation d’une zone de travail à partir d’un ensemble de cartes marines, on a ajouté le support d’importation d’une liste de cartes marines au format S57 (000) du fichier textuel DIR, similaire à la liste SXF.

    On a élaboré une nouvelle tâche "Importer une base de données spatiales" pour automatiser l’importation et l’affichage de grands volumes de données spatiales à partir des bases de données. La tâche permet d’effectuer une connexion directe à une base de données spatiales, de définir les paramètres de la carte créée (code EPSG, classificateur et symboles conventionnels), d’indiquer les tableaux nécessaires et d’effectuer le mappage des objets spatiaux sur la carte en fonction des informations de ces tableaux. Elle supporte l’importation à partir des bases de données administrées par les SGBD PostgreSQL et Oracle assurant l’accès aux données spatiales en conformité avec la norme OGC 06-103r4: "OpenGIS Implementation Standard for Geographic information – Simple feature access – Part 1: Common architecture".
    On a amélioré la tâche "Éditeur de carte". Dans le mode de création d’un objet linéaire, on a ajouté une nouvelle option "Attacher à un objet existant" assurant la jonction du contour créé au contour d’un objet linéaire déjà existant sur la carte (activée en appuyant sur la touche "U"). Le type (code) d’un objet existant peut ne pas correspondre à celui d’un objet créé. Après l’attachement, le type d’un objet existant ainsi que la direction de la numérisation et l’ensemble de caractéristiques sémantiques ne sont pas modifiés. La section numérisée est ajoutée à l’extrémité la plus proche de l’objet sélectionné. Si les objets créés ou existants sont constitués des composants (sous-objets), le ou les contours de l’objet créé seront ajoutés à l’objet existant en tant que sous-objet(s). On a amélioré le mode de l’éditeur de carte "Couper et attacher - Couper d’un objet de zone par un objet". Le support de multilopygones a été ajouté à la coupe d’objet de zone par un objet. En coupant un objet de zone ordinaire on obtient des objets de zone ordinaires. En coupant un multipolygone on obtient un multipolygon.

    Dans la tâche "Navigateur 3D", on a complété le mode de charge de modèles à partir du format Collada dans la base de données de tuiles à trois dimensions DB3D. Dans les modes de paramètres et de reproduction des scénarios de mouvement d’objets dynamiques, on a ajouté l’option de changement de vitesse (accélération ou décélération) de reproduction du scénario. Cela permet d’obtenir rapidement les résultats de réalisation d’un scénario ou d’examiner plus en détail des scènes intéressées.

    Dans la tâche "Calculs sur la carte", on a amélioré l’algorithme de construction de contours vides non remplis de certains objets. Le temps de construction est réduit de 10 fois, la précision de la construction des contours vides est augmentée.

    On a amélioré la boîte de dialogue "Sélection d’un objet". Afin d’augmenter le contenu informationnel du schéma d’objet dans le favori "Métrique", on a changé la couleur des contours: pour les objets ordinaires, le premier contour (principal) est maintenant affiché en bleu, les contours supplémentaires (sous-objets) en rose. Dans les multipolygones, tous les contours externes sont affichés en bleu, le reste en rose. Le nouveau schéma de couleurs permet de vérifier visuellement l’exactitude de l’occurrence des sous-objets. Dans le favori "Sémantique", on a ajouté l’option de désactivation du tri du tableau des caractéristiques de l’objet. Les données seront affichées dans l’ordre de leur ajout à l’objet de carte. L’activation et la désactivation du tri peuvent être effectuées via le menu contextuel "Tri" du favori "Sémantique". Cela permet d’afficher correctement les caractéristiques groupées répétées, ainsi que de rechercher dans le tableau les valeurs des caractéristiques par code ou nom de la caractéristique.

    On a amélioré le mode "Rideau d’image". En utilisant ce mode, l’analyse de diverses images opaques qui se chevauchent peut être effectuée en décalant leurs périmètres. On a ajouté l’option d’application du "rideau" pour les matrices et les géoportails. Le mode est lancé via le menu principal Type/Rideau d’image/matrice et Type/Rideau d’image/géoportail.

    On a amélioré la tâche de connexion de géoportails. Comme les données initiales, on peut utiliser les couches vectorielles obtenues par le protocole OGC WFS. GIS peut se connecter à un service distant et télécharger des informations métriques, sémantiques et des métadonnées sur le territoire sélectionné. Le programme prend en charge la surveillance des modifications et le suivi des objets en mouvement dans un mode proche du temps réel. Si le géoportail ou le service supporte le protocole de transaction OGC WFS-T, donc la tâche permet non seulement de recevoir, d’afficher des objets et de surveiller leur mise à jour, mais aussi de les modifier, de transférer les modifications sur le serveur pour afficher ces modifications sur d’autres clients.

    On a amélioré la tâche "Coordination des contours horizantaux avec des objets hydrographiques linéaires" du groupe de tâches "Contrôle et correction des données". La tâche automatise la coordination des contours horizantaux sur la carte avec les contours de l’hydrographie, ce qui réduit considérablement la complexité du travail. On a ajouté le marquage des points d’intersection des contours horizantaux et des rivières coordonnés pour exclure ces sections d’un éventuel retraitement. On a ajouté le contrôle automatique de l’arc horizontal déformé par rapport à la rivière pour retrouver sa position initiale en cas de détérioration de l’état de l’intersection. Le contrôle de la déformation horizontale dans la région du thalweg a été mis en place pour avoir la possibilité de son annulation en cas de double intersection horizontale avec la rivière. On a ajouté des essais supplémentaires pour modifier l’horizontale dans la zone du thalweg et son marquage pour exclure ces zones d’un éventuel retraitement.
    On a amélioré le programme de correction d’une métrique d’objets: on a accéléré le traitement de multiplolygones. Par exemple, le temps de correction d’environ 50 000 erreurs topologiques pour un ensemble de cartes de test contenant plus de 3 millions d’objets a été réduit de 5 heures à 30 minutes. Le programme de correction d’une métrique d’objets supprime les points doubles et les valeurs aberrantes, corrige tous les types d’auto-intersections, superpositions, intersections de contours et erreurs d’occurrence de sous-objets, ce qui garantit le découpage ultérieur des données sur des régions spécifiées et l’attachement d’objets lors de la mise à jour et de la combinaison de données.

    On a amélioré le bloc de tâches géodésiques et cadastrales. On a élaboré un nouveau mode "Base de travaux cadastraux" destiné à traiter les informations sur les contrats de mise en œuvre des travaux cadastraux. On permet d’inscrire et modifier des données d’après les groupes d’informations: contrat, ingénieur cadastral, client et instruments de mesure. Dans les boîtes de dialogue "Plan d’arpentage", "Plan technique", "Carte (plan) de l’objet urbain", on a intégré des éléments pour la sélection rapide des informations inscrites précédemment dans la base de données cadastrale et l’insertion des valeurs sélectionnées dans les éléments de dialogue.

    On a amélioré la boîte de dialogue "Plan technique" dans lequel le processus d’inscription et de remplissage des informations sur le bâtiment et les locaux et les places de stationnement qui s’y trouvent, y compris pour un immeuble à appartements, est automatisé. Les limites du bâtiment sont cartographiées dans le "Dessin d’immeuble" et celles des locaux (places de stationnement) sont cartographiées sur les plans des étages. Dans le même temps, un plan indépendant est créé pour chaque étage, contenant plusieurs locaux (places de stationnement). On a amélioré la boîte de dialogue "Lecture du plan cadastral du territoire et mise à jour de la carte". On a ajouté le traitement des données cadastrales selon le schéma XML extract_base_params_land_v01 – extrait du Registre foncier d’État sur les principales caractéristiques et droits immatriculés sur le bien (terrain) sous forme électronique. Lors de la génération d’un rapport texte et d’un document XML "Plan d’arpentage", on a ajouté une analyse du type de terrain lors du remplissage de la section "Informations sur les mesures et les calculs". Dans la boîte de dialogue "Imprimer le rapport dans Excel par métrique d’objet", on a augmenté le nombre de lignes par feuille de 1 000 000. On a réalisé l’option d’inscription de données sur quelques objets sélectionnés dans un seul fichier Excel. On a développé de nouveaux modèles de rapport de synthèse: forestry.dot - registre foncier forestier, subjects.dot - registre des intersections des terres du fonds forestier avec les frontières du sujet de la Fédération de Russie, settlements.dot - registre des intersections des terres du fonds forestier avec les limites des zones municipales, zones.dot - registre des intersections des terres du fonds forestier avec les limites des zones territoriales, plots.dot - registre des intersections des terres du fonds forestier avec les limites des terres d’autres catégories.
    On a ajouté l’option de désactivation de la mise en cache sur le disque du client de données raster ouvertes sur le GIS Server. Ce mode de fonctionnement est utilisé avec une vitesse réseau élevée et un espace disque limité sur le client.

    On a mis à jour les classificateurs et bibliothèques de symboles conventionnels pour différents types de cartes spéciales: plans d’arpentage, plans techniques, actes d’inspection, plans cadastraux publics et autres, plans cadastraux pour les territoires, passeports cadastraux des objets de construction, extraits cadastraux sur les parcelles de terrain, extraits cadastraux des objets de construction, schémas généraux de développement du réseau ferroviaire au niveau régional, fédéral et international, dans le domaine de la protection civile, de la prévention et de la réponse aux situations d’urgence naturelles et causées par l’homme et autres.

    La mise à jour du GIS "Panorama" version 12 par la version 13 est gratuite jusqu’au 1 juin 2020 pour les utilisateurs qui ont acheté le programme GIS "Panorama" version 12 après le 1 décembre 2018, ainsi que pour ceux dont le contrat d’entretien pour la version 12 est valide. Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 29.11.2019 GIS WebServer SE crée des géoportails à des fins diverses supportant l’interface pour appareils portable
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le GIS WebServer SE version 5. Dans la nouvelle version on a ajouté l’option d’utilisation du menu de carte. Le menu permet de modifier la mise en page et d’adapter l’interface de la carte aux appareils portables. Les éléments de menu sont associés aux outils de carte; ils offrent aux utilisateurs la possibilité de changer le mode de fonctionnement et d’effectuer les opérations nécessaires sur la carte. La composition du menu dépend des outils cartographiques disponibles pour le projet. Dans les modes "Sélection libre d’objets" et "Sélection d’objets par symbole conventionnel" on a ajouté l’affichage des résultats sur le panneau "Objets de carte". Lors de la recherche sur les cartes Yandex, une clé API est appliquée conformément aux conditions d’utilisation de l’API Yandex Geocoder. On a mis à jour la recherche de données sur l’élément "Rosreestr". On a ajouté des autorisations pour télécharger des fichiers de données de couche dans le composant "Décharger les couches". On a ajouté le mécanisme d’accès unique à l’application et au module d’administration basé sur une session utilisateur commune.


    On a amélioré les outils du développement d’applications Web GIS WebToolKit SE, qui élargissent les capacités du GIS WebServer SE et peuvent être intégrés aux autres systèmes d’information. Les services Web fournissent un accès aux données (images, cartes vectorielles et informations spatiales) selon les protocoles généralement acceptés OGC et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) fournit des informations spatiales sous forme d’images graphiques. En tant que modèle numérique de relief, on utilise de divers types de données d’altitude: matrices (en SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points et autres. Sur demande, les données les plus précises sont automatiquement sélectionnées pour une zone donnée avec une résolution spécifiée. Le protocole WCS est utilisé pour transmettre des données de modèle numérique de relief au Web. Les données de terrain sont présentées sous forme de tuiles et sont mises en cache sur le client.

    La Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre peut être la source de données spatiales. Elle assure la collecte, le stockage, la recherche et la publication de données spatiales dans des formats d’échange, l’affichage de l’état de la banque de données sous forme de diagrammes cartographiques, la génération automatisée et la mise à jour des géo-couches.

    Le GIS WebServer SE est appliqué à la construction de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classées ou portant sur le secret commercial. Le service GIS WebServer SE est certifié conformément au 2ième niveau d’absence de capacités non déclarées. La nouvelle version du programme élargit des capacités de l’application en matière de résolution de problèmes d’analyse, de gestion et de planification à long terme pour le développement des territoires. Le GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE qui peut être utilisé avec des outils de conception à la base de JavaScript.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 21.11.2019 Les technologies innovantes du bureau d’études "Panorama" sont présentées lors de la conférence internationale à Séoul
    Du 28 au 30 octobre, dans la capitale de la Corée du Sud, s’est tenue la 19ième Conférence internationale scientifique et technique "De l’image à la réalité numérique: télédétection de la Terre et photogrammétrie". La conférence a été organisée par la société "Rakurs" (Russie) et SI Imaging Services (Corée du Sud). L’événement a réuni plus de 40 entreprises privées et publiques de 10 pays. La conférence s’est tenue sous la forme de sections plénières, les participants, unis par un même sujet, font alternativement des présentations puis entrent en discussion.

    C’était notre chef de projets Alexandr Kirichenko qui a représenté le bureau d’études "Panorama" pendant la conférence. Dans le premier rapport "Utilisation des produits logiciels du bureau d’études "Panorama" à la création d’une "Ville intelligente", on a démontré le géoportail "Région" – ensemble composé de : GIS "Panorama", GIS WebServer SE et d’autres programmes assemblés dans un système commun d’analyse des informations géospatiales visant à surveiller la situation courante et aider à prendre des décisions gestionnaires dans la région ou la ville.

    Le deuxième rapport a été consacré au sujet "Innovations en production cartographique: décryptage automatique, généralisation, carte multi-échelle", dont l’accent a été mis sur le développement des technologies pour la création automatisée de cartes à petite échelle basées sur des cartes à plus grande échelle. Même à présent les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont atteint le résultat prévoyant que la conversion de 36 feuilles d’une carte à l’échelle 1: 100 000 en 9 feuilles d’une carte à l’échelle 1: 200 000 sur un ordinateur avec une productivité moyenne prenne 15 minutes par feuille, c’est-à-dire moins de deux heures.

    Au total, 32 rapports ont été présentés dans huit sections plénières de la conférence, au cours desquelles les participants ont parlé des réalisations de leurs entreprises au cours de l’année écoulée, ce qui a fait de la conférence "De l’image à la réalité numérique" une excellente plate-forme pour partager des expériences et faire connaissance avec les dernières tendances de l’industrie.

  • 11.11.2019 La série de cours vidéo en anglais est complétée par les matériaux portant sur la technologie d’exportation de cartes vectorielles dans le format Shape
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont préparé le cours vidéo "Exportation de données dans le format Shape". Il est destiné aux utilisateurs qui étudient seuls les capacités de GIS "Panorama". Ce cours présente des options d’exportation de cartes vectorielles dans le format Shape.

    Grâce au matériel d’étude, les utilisateurs font connaissance avec les particularités du travail de la tâche "Exportation dans le format Shape" qui comprend : paramètres des champs d’attribut et des données traitées, format des coordonnées, codage et autres modes. Les attributs d’objets sont enregistrés sur le fichier DBF et les coordonnées d’objets sont enregistrées sur le système géodésique WGS-84 en degrés. S’il s’agit de l’exportation d’un plan à grande échelle avec des paramètres de projection inconnus, les coordonnées sont enregistrées en mètres sur le système local. On a prévu la possibilité de sauvegarder les paramètres personnalisés pour rendre le travail plus commode.

    Les cours vidéo précédemment publiés dans cette série: "Outils de création d’objets", "Opérations au-dessus de points", "Classificateur des plans", "Création d’un objet 3D sur une carte", "Création de sous-objets. Travail avec la liste des objets", "Transformation des données bitmap", "Création d’une carte. Construction d’une base mathématique" et d’autres.

    Vous pouvez prendre connaissance du matériel d’étude en anglais dans la section "Cours vidéo".

  • 01.11.2019 Le GIS Server SE améliore la sécurité informatique des systèmes de stockage automatisés de données géospatiales pour les systèmes d’exploitation Astra Linux SE, CentOS et
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le GIS Server SE version 8.7.6 pour les systèmes d’exploitation Astra Linux SE (release "Smolensk"), CentOS et "Zarya-TsOD". Dans la nouvelle version on a amélioré la sûreté de connexions multicanaux avec les clients du Serveur GIS. On a modifié l’algorithme du traitement des connexions en échec pour empêcher le blocage du serveur. On a amélioré la connexion de grandes bases de données géospatiales affichées et éditées sous la forme de cartes vectorielles en signes conventionnels. On a accéléré le chargement de bases de données contenant des dizaines de millions d’enregistrements. On a amélioré la sûreté de mise à jour des enregistrements sur client au cours de l’édition d’objets. On a amélioré le chargement à la Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre des métadonnées des ensembles de données.

    On a amélioré l’interface utilisateur. On a réalisé en Administrateur GIS l’option permettant de connecter un dossier virtuel partagé pour les cartes vectorielles, les rasters et les matrices. On a ajouté le support d’encastrement pour les rapports. À cette fin, les cartes sont disposées dans un dossier virtuel.

    On a ajouté le déplacement d’encadrement des ensembles de données disposés sur le schéma de disponibilité des matériaux dans la gamme - / + 180 degrés de latitude. On a amélioré l’algorithme de la demande par les clients de grandes listes d’objets mis à jour sur le serveur. On a réalisé l’option de construction de géo-couches vectorielles des cartes nautiques dans le format S57, de géo-couches raster à partir des formats IMG, PCX.

    Dans le cadre de l’espace unique d’information géospatiale, le GIS Server SE fournit un accès multi-locataire aux données géospatiales pour les serveurs d’applications (GIS WebService SE) et les clients de bureau (GIS "Panorama", GIS "Opérateur" etc). Le programme donne aux utilisateurs la possibilité d’apporter des modifications aux bases de données géospatiales via une interface graphique de GIS "Panorama", GIS WebServer SE avec des outils d’édition de cartes numérique de terrain. Toutefois le GIS Server SE veille les modifications apportées à ces bases de données par toute application externe. La connectivité à plusieurs niveaux des serveurs entre eux est admissible pour le stockage et le traitement distribués de données géospatiales avec réplication automatique, sauvegarde et protection de données.

  • 31.10.2019 Pendant la table ronde au Centre analytique sous le gouvernement de la Fédération de Russie, on a présenté des applications du bureau d’études "Panorama" destinés à développer le Système fédéral d’adresses et d’information (FIAS)
    Le 25 octobre, dans le Centre analytique sous le Gouvernement de la Fédération de Russie, s’est tenue la table ronde au sujet : "FIAS et les défits de l’époque numérique: problèmes et solutions". Le bureau d’études "Panorama" a montré un intérêt spécial à cet événement. Nos spécialistes ont montré la présentation "Systèmes cadastaux et FIAS. Voies de perfectionnement" et on a présenté une liste de propositions visant à perfectionner le FIAS.

    Le Système fédéral d’adresses et d’information (FIAS) est un système d’information fédéral d’État assurant la formation, le traitement et l’utilisation du registre d’adresses d’État. Les données du FIAS sont utilisées dans les logiciels du bureau d’études tels que GIS "Panorama", "PT de l’ingénieur cadastral", "PT de l’urbaniste". En outre, le bureau d’études "Panorama" a réalisé certains projets spéciaux en utilisant la base de données d’adresses.

    Dans le cadre de la table ronde, les experts ont discuté des difficultés survenues lors de l’utilisation du Système fédéral d’adresses et d’information en termes de remplissage, de mise à jour et d’interaction avec les organisations et les départements impliqués dans le processus d’attribution d’adresses. Des représentants des autorités exécutives fédérales, des sociétés informatiques et des organisations expertes ont assisté à l’événement. Après la discussion, le Centre analytique préparera des propositions visant à perfectionner le FIAS, qui seront envoyées au Ministère du Développement numérique, des Télécommunications et des Communications de masse de Russie et au Service fédéral des impôts.

  • 23.10.2019 Au cours du salon international à Krasnodar, on a présenté la stratégie de transformation numérique d’exploitation agricole et de gestion de données à l’aide des technologies GIS "Panorama"
    Du 16 à 17 octobre, à Krasnodar, dans l’hôtel "Intourist-Krasnodar" s’est tenu le salon international "Seymartec Digitalagro. Exploitation agricole numérique: innovations technologiques et effets économiques — 2019". Le bureau d’études "Panorama" a pris une part active à cet événement. Les spécialistes de la société ont montré la présentation "Technologies d’information géospatiale dans le domaine d’agriculture". On y a présenté un ensemble de produits logiciels qui implémentent un seul espace d’informations et de logiciels de l’entreprise, on y a abordé des problèmes de stockage et d’analyse Big Data.

    Le système présenté de modules logiciels en interaction répond pleinement à l’un des principaux objectifs de la direction du développement de l’économie numérique lié à l’infrastructure d’information stipulée dans le programme "Économie numérique de la Fédération de Russie". Cet objectif principal consiste en création d’un système efficace de collecte, de traitement, de stockage et de fourniture aux consommateurs de données géospatiales répondant aux besoins de l’État, des entreprises et des citoyens en informations actuelles et fiables sur les objets spaciaux. Le GIS agricole assure l’intégration de sources de données hétérogènes dans une base de données unique et leur traitement à l’aide d’algorithmes scientifiques spécialisés.

    Dans le cadre de la conférence, on a eu des négociations avec des représentants des fabricants de produits agricoles et des intégrateurs de système. En conséquence, des accords ont été conclus en vue de promouvoir et d’améliorer la gamme de systèmes d’information géographique agricole incluant "Panorama AGRO", "PT de l’Agronome", GIS WebServer AGRO. Les programmes universels GIS "Panorama" et Serveur GIS avec ces produits logiciels permettent de construire des systèmes d’information d’entreprise distribués et évolutifs complexes qui automatisent un grand nombre de processus d’entreprise d’une entreprise du secteur de la production végétale.

    Plus de 400 spécialistes de l’agriculture de 10 pays ont visité le salon agricole cette année. On a présenté plus de 100 rapports. Les technologies de l’agriculture de précision sont devenues l’une des questions clés de l’événement, à savoir : aspects techniques, efficacité et expérience d’application.

  • 22.10.2019 Le GIS WebServer SE fusionne des informations sur les objets cartographiques d’une base de données et les données géospatiales du GIS WebService SE
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le GIS WebServer SE version 4.9. On a ajouté dans la nouvelle version un élément "Base de données" permettant la fusion des informations sur un objet de relief d’une base de données avec les données géospatiales du service de cartes GIS WebService SE. Cet élément recherche des objets cartographiques en fonction des données de tableau et filtre le tableau lors de la sélection des objets cartographiques. Le lien logique avec un objet cartographique est établi par enregistrement de valeur de la caractéristique de l’objet cartographique sur le tableau de la base de données. Pour le travail, il est possible d’utiliser de divers SGBD: PostgreSQL, MySQL, Microsoft SQL Server ou MS Access. Vous pouvez prendre connaissance de l’exemple du travail de cet élément "Base de données" sur le site. Un nouveau outil "Déchargement de couches" offre la possibilité de télécharger et d’enregistrer des fichiers de données cartographiques dans les formats GML/XML, GeoJSON, SXF ou TXF. Les fichiers sont téléchargés par un navigateur Web. Pour l’ouverture de couches locales à partir des fichiers endans le format GeoJSON, on a ajouté le support de la géométrie d’objets dans le système de coordonnées EPSG 3857. On a mis à jour l’élément "Valeur des matrices au point" et le module d’administration d’application.

    On a amélioré les outils de développement d’applications Web GIS WebToolKit SE permettant d’élargir les capacités du GIS WebServer SE et pouvant être intégrés aux autres systèmes d’information. Les services Web fournissent un accès aux données (images, cartes vectorielles et informations spatiales) selon les protocoles généralement acceptés OGC et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) fournit des informations spatiales sous forme d’images graphiques. En tant que modèle numérique de relief, on utilise de divers types de données d’altitude: matrices (en SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points et autres. Sur demande, les données les plus précises sont automatiquement sélectionnées pour une zone donnée avec une résolution spécifiée. Le protocole WCS est utilisé pour transmettre des données de modèle numérique de relief au Web. Les données de terrain sont présentées sous forme de tuiles et sont mises en cache sur le client.

    La Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre peut être la source de données spatiales. Elle assure la collecte, le stockage, la recherche et la publication de données spatiales dans des formats d’échange, l’affichage de l’état de la banque de données sous forme de diagrammes cartographiques, la génération automatisée et la mise à jour des géo-couches.

    Le GIS WebServer SE est appliqué à la construction de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classées ou portant sur le secret commercial. Le service GIS WebServer SE est certifié conformément au 2ième niveau d’absence de capacités non déclarées. La nouvelle version du programme élargit des capacités de l’application en matière de résolution de problèmes d’analyse, de gestion et de planification à long terme pour le développement des territoires. Le GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE qui peut être utilisé avec des outils de conception à la base de JavaScript.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 11.10.2019 GIS Panorama Mini assure l’accès aux bases de données géospatiales SQLite 3 conformément à la norme internationale GeoPackage
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le programme GIS Panorama Mini version 12.7.3 pour plate-forme x64. On a ajouté dans la nouvelle version du programme le support du format international OGC 12-128r15 GeoPackage version 1.2.1 (*.gpkg). Ce format est une base de données SQLite 3, dans laquelle de tiles de différents formats sont stockés, ainsi que leur système de coordonnées, matrices de descriptions et les métadonnées. Le format GeoPackage est appliqué aux applications pour assurer l’accès aux informations géospatiales: cartes, images, matrices d’élévation. Le format peut être appliqué aux stockages en nuage et pour simplifier l’echange d’informations, car toutes les données sont stockées dans un seul fichier.

    On a amélioré l’affichage de symboles vectoriels. De nouveaux symboles réalisent la mise en page automatique des légendes des localités pouvant contenir le nom, le nombre d’habitants et le code administratif. Auparavant, ces légendes ont été réalisées avec trois souscriptions indépendantes, ce qui empêchait l’intégralité de l’ensemble des légendes d’une même localité à l’augmentation de l’image de la carte. Ces nouvelles légendes complexes préservent la position relative de toutes les légendes de l’ensemble lors de la mise à l’échelle de l’image de carte et de même elles permettent de spécifier la position de l’ensemble en une seule opération. Ces nouvelles légendes sont ajoutées aux classificateurs 50t05gm.rsc, 100t05gm.rsc, 200t05gm.rsc, 500t05gm.rsc, 1m05gm.rsc utilisés pour la création des cartes à l’échelle de 1: 50 000 à 1: 1 000 000.

    On a ajouté le support de la sémantique de service "DATE DU DEBUT DU RAPPORT UTC (JOURS PASSÉS)", code 32859. La sémantique compte automatiquement les jours passés depuis la date spécifiée. Elle peut être appliquée à la gestion de l’aspect du symbole conventionnel en relation avec le nombre des jours passés. L’exemple du symbole est intégré à la carte de présentation shape\shape.sitx.

    On a amélioré des boîtes de dialogue d’édition des symboles conventionnels d’objets, les modes pour copier d’un objet et coller dans un autre un symbole conventionnel par le presse-papiers sont réalisés. On a ajouté un nouveau type de symbole conventionnel: ligne de décalage de type "Verre coloré". Pour les lignes de composition, on a ajouté une option de changement de couleur de tous les éléments de ligne en même temps et d’échange d’éléments. Pour la boîte de dialogue d’édition d’un symbole vectoriel, on a ajouté le marquage supplémentaire centré sur le point d’ancrage, ce qui permet d’accélérer le processus de création et d’édition des images de symboles vectoriels.

    Dans la boîte de dialogue "Enregistrer des métadonnées en XML" on a ajouté une option "Sauvegarder une image de présentation" permettant de former une image de présentation de la carte en format PNG (nom de fichier.preview.png). L’image de carte est construite à l’échelle de base d’une carte de 768 x 768 pixels. On a amélioré la tâche "Liste des données". Dans l’élément de menu "Métadonnées des matrices, rasters" on a ajouté une option de formation d’une image de présentation de matrices, rasters en PNG pendant l’enregistrement des métadonnées en XML.

    On a amélioré les modes d’ajout de cartes, matrices ou rasters dans la région de travaux. Si les paramètres du système de coordonnées/projection des données ajoutées et de la région ouverte ne coïncident pas, on demande la transformation du système de coordonnées/projection permettant la sélection d’un ou de tous les fichiers. En relation avec la réponse de l’opérateur, les données du système de coordonnées qui ne coïncide pas seront transformées au système de coordonnées d’un document et seront y ajoutées ou ouvertes sans changement en transformant le système de coordonnées "à la volée".

    En tant qu’exemple, on a mis à jour la carte de Noginsk formée selon les données d’OpenStreetMap. La carte a mis à la conformité du classificateur modernisé des cartes à grande échelle à l’échelle 1: 5 000 map5000m.rsc. Le classificateur est destiné à la création des cartes topographiques des villes ou des cartes des villes dans le système de coordonnées local à l’échelle 1: 5 000 pouvant être utilisées à la planification régionale, traitement du cadastre foncier et immobilier, en architecture et urbanisme. La base des codes d’objets est formée à l’aide des codes de la Gestion cartographique d’information (GCI) approuvée par le chef de la Direction de topographie militaire de l’État-major des forces armées de la Fédération de Russie en 2007. La carte est formée dans les limites de l’arrondissement municipal de Bogorodsk. Les souscriptions de carte sont formées à l’aide de la tâche "Intégration automatique de souscriptions". On a ajouté au classificateur la bibliothèque des modèles 3D des objets de terrain map5000m.p3d. Cette bibliothèque ramasse trois cents types de thèmes pour les objets des couches: "Bâtiments, immeubles", "Objets industriels", "Objets communaux et sociaux", "Objets publics", "Communications", "Frontières et barrières", "Voiries, bâtiments routiers", "Plantes", "Hydrographie". On a attribué aux types d’objets en deux dimensions des thèmes de types proximal, plus détaillé, et distal, moins détaillé. On fournit avec la carte: exemple de la base de données en format DBF et PostgreSQL, cases de chemins, matrices des altitudes de terrain, base de modèles 3D des immeubles historiques de la ville en format DB3D. On a ajouté au projet de carte des documents Word, des documents de raster et la carte des frontières de la région de Moscou.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 03.10.2019 Pendant la conférence scientifique et pratique dans le parc "Patriote", on a présenté les technologies GIS du bureau d’études "Panorama"
    Le 2 octobre 2019, dans le Centre de congrès et d’exposition du parc "Patriote" a eu lieu la IV conférence scientifique et pratique "Perspectives du développement et de l’utilisation des complexes avec des véhicules aériens sans pilote". L’événement a été organisé par la Direction (de construction et développement du système d’application des véhicules aériens sans pilote) de l’État-major des forces armées de la Fédération de Russie et le Centre (de recherche, d’application en combat et d’essais militaires de l’aviation téléguidée) 924 du Centre d’État de l’aviation téléguidée du Ministère de la Défense de la Fédération de Russie.

    Des représentants d’organismes de recherche, de production et de formation ont assisté à la conférence. Les représentants des organes centraux de commandement et de contrôle des forces armées, de tous types et de toutes armes, ont accordé une attention active aux sujets de la conférence sur le développement des systèmes nationaux utilisant des véhicules aériens sans pilote.

    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont présenté des technologies de création et de mise à jour des cartes topographiques numériques et des plans photographiques sur la base de données des véhicules aériens sans pilote utilisant GIS "Opérateur" et les autres produits de programme du bureau d’études. Le rapport "A partir de l’image vers la carte" a été renommé le meilleur et récompensé par un diplôme signé par le Chef de la Direction (de construction et développement du système d’application des véhicules aériens sans pilote) de l’État-major des forces armées de la Fédération de Russie, Major général A.V. Novikov.
    La conférence s’est tenue sous forme des réunions de quatre sections spécialisées, au cours du travail desquelles, on a étudié le développement, les essais et l’application de complexes utilisant des véhicules aériens sans pilote. Après la conférence, les participants ont visité l’exposition des complexes avec des véhicules aériens sans pilote.

  • 16.09.2019 "Rosgeolfond" a démontré les technologies du bureau d’études "Panorama" afin de former le Fonds unique d’information géologique
    Sur l’invitation de "Rosgeolfond" les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont assisté au travail du séminaire "Problèmes de formation du Fonds unique d’information géologique (FUIG)". Pendant la réunion on a discuté les fondements réglementaires et méthodologiques et les enjeux actuels de la création d’un système d’information fédéral d’État "Fonds unique d’information géologique sur le sous-sol" (SIFE "FUIG").
    L’une des questions importantes discutées était la formation d’un espace d’information unique en termes d’informations géologiques et d’organisation de l’échange d’informations entre les fonds et les systèmes de Rosnedra, les utilisateurs du sous-sol et les consommateurs d’informations géologiques.

    Dans la présentation "Aspects scientifiques et techniques de l’intégration de fonds de données spatiales" on souligne que la formation et le développement d’un espace d’information unique de la Fédération de Russie est un problème intersectoriel et interrégional. Le rapport reflète l’état actuel de l’automatisation de fonds et de banques de données dans divers départements.

    La formation d’un espace d’information unique est associée à la mise en œuvre d’une infrastructure de données spatiales, de géoservices et de géoportails permettant de demander et de recevoir des données spatiales des fournisseurs - détenteurs de fonds. L’application de services Web OGC, comme le service de cartes Web WMS et WMTS, le service de couverture Web WCS et le service de fonctions Web WFS, permet à de divers systèmes d’information de recevoir et d’utiliser des données spatiales sous une forme unifiée pour l’analyse, la visualisation et la planification ultérieures.

    La Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre élaborée par le bureau d’études "Panorama" est complètement conforme aux exigences contemporaines et elle est destinée au chargement, au stockage et à la livraison de divers types de données et de matériaux spatiaux. Le complexe est déjà utilisé pour maintenir le fonds national de produits cartographiques numériques auprès de l’Établissement fédéral budgétaire d’État " Centre de la géodésie, de la cartographie et de l’infrastructure de données spatiales". La fonctionnalité du complexe se développe constamment, outre les cartes numériques, on assure le traitement d’une base de données de diagnostic de génie civil et de rapports techniques avec un niveau élevé d’automatisation des processus technologiques.

  • 10.09.2019 GIS WebServer SE est complété par les exemples de l’utilisation d’une carte interactive aux applications dans les langues Python et C#
    Le bureau d’études "Panorama" a préparé les exemples des applications dans les langues Python et C# utilisant le composant de carte des outils de développement d’applications Web GIS WebToolKit SE. L’affichage de carte et son contrôle est réalisé en modes 2D et 3D. On utilise des couches de données spatiales du service cartographique GIS WebService SE. On met en œuvre l’édition et de différents types de recherche d’objet de carte, construction d’itinéraire, création de cartes thématiques selon les attributs d’objets et les autres opérations. Pour initialiser la carte, on utilise les fichiers de configuration des paramètres GIS WebServer SE version 4.6.

    Les applications fonctionnent sous contrôle du serveur IIS dans l’environnement de l’interpréteur Python 3 et Microsoft.NET Framework 4.5. Les outils du développement des applications Web GIS WebToolKit SE peuvent être intégrés aux différents systèmes d’information utilisant la cartographie. Le mode d’emploi du programmateur en GIS WebToolKit SE est traduit vers l’anglais et il est disponible à la connaissance sur la page Documents. Pour accéder aux données (images, cartes vectorielles et informations sur le relief de terrain), on utilise les services Web. Le service cartographique GIS WebService SE fournit des informations spatiales sous forme des images graphiques de la région, de la description vectorielle des objets spatiales. En tant que modèle numérique du relief, de divers types de données d’élévation sont utilisés: matrices (aux formats SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points et autres. Sur demande, les données les plus précises pour une zone concernée d’extension requise sont automatiquement sélectionnées. Pour le transfert de données du modèle numérique de relief dans le Web, on utilise le protocole WCS. Les données de relief sont affichées sous formes de tiles et sont mis au cache de client. GIS WebServer SE est mis en œuvre dans l’environnement de l’interpréteur PHP sur les systèmes d’exploitation Linux et Windows.

    GIS WebServer SE GIS WebServer SE est appliqué à la construction de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classées ou portant sur le secret commercial. Le programme GIS WebServer SE est certifié conformément au 2ième niveau d’absence de capacités non déclarées. GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE.

    Vous pouvez prendre connaissance des exemples de travail des applications en cliquant sur: Python et C#. Les textes originels des applications sont disponibles sur le site dans la section Télécharger.

  • 02.09.2019 La section des cours vidéo en anglais pour l’étude indépendante de systèmes d’information géographiques du bureau d’études
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont préparé un cours vidéo "Opérations de recherche et de sélection d’objets" (Partie 1, Partie 2). Il est destiné aux utilisateurs anglophones qui étudient seuls les capacités de GIS "Panorama". La première partie est consacrée au travail avec des outils de recherche et de sélection d’objets sur la carte. On démontre la recherche d’objets selon leur nom, section sélectionnée, caractéristiques sémantiques et d’autres attributs. Les modes de recherche (selon la forme, section, nom, etc) sont accédés à partir du panneau principal du programme ou de l’option de menu "Rechercher".

    La deuxième partie du cours vidéo démontre aux utilisateurs le travail avec un groupe de modes de sélection d’objets sur la carte. Il s’agit notamment de: "Sélection arbitraire", "Sélection à l’intérieur d’un objet", "Sélection arbitraire d’objets", "Sélection d’objets par type". Ils aideront les utilisateurs à sélectionner des objets cartographiques en vue de leur traitement et de leur analyse ultérieurs. Les boutons de démarrage des modes susvisés sont situés sur le panneau principal du programme et dans le menu "Rechercher".

    Les cours vidéo précédemment publiés dans cette série: "Outils de création d’objets", "Opérations au-dessus de points", "Classificateur des plans", "Création d’un objet 3D sur une carte", "Création de sous-objets. Travail avec la liste des objets", "Transformation des données bitmap", "Création d’une carte. Construction d’une base mathématique" et d’autres.

    Vous pouvez prendre connaissance du matériel d’apprentissage en anglais dans la section "Cours vidéo".

  • 29.08.2019 Pour le GIS Server on a élargi des outils de support de systèmes automatisés d’information géospatiale
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le GIS Server version 8.7 pour les systèmes d’exploitation Windows, CentOS 7, Astra Linux SE 1.6 et d’autres. Dans la nouvelle version on a amélioré la connexion de grandes bases de données spatiales affichées et éditées sous forme de cartes vectorielles faites en signes conventionnels. On a accéléré le chargement de bases de données contenant des dizaines de millions d’inscriptions. On a amélioré la sûreté de la mise à jour des enregistrements de client au cours de l’édition des objets. On a précisé des messages de l’impression de diagnostic. On a amélioré la restauration à partir de sauvegarde d’ensembles de données en cas d’échec des dispositifs de stockage.

    On a mis à jour des outils de chargement à la Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre des pyramides de tiles de formats BIR et GPKG. On a ajouté le support de chargement à la Banque de données de pyramides de tiles de modèle 3D de format DB3D, stockées dans la base de données SQLite. Le GIS Server lit automatiquement des métadonnées de la base de données pour déterminer les dimensions, le code EPSG et d’autres attributs du modèle.

    Au cours du chargement à la Banque de données d’ensembles de données de télédétection de la Terre, les champs de métadonnées "SunElevation", hauteur du soleil en degrés au moment de la relevé, et "StandardDeviation", erreur quadratique moyenne de la liaison géospatiale de données en mètres au sol, sont aussi traités. On a ajouté le traitement des métadonnées dans les fichiers avec l’extension ".json" ou ".geojson" contenant des coordonnées de zones de relevé de terrain et d’autres informations sur les données de télédétection de la Terre. Les métadonnées du fichier "geojson" ont la priorité sur les métadonnées enregistrées à l’aide des autres outils dans le fichier ".meta.xml" ou l’ensemble de données. Lors du chargement d’ensemble de données à la Banque de données, l’opérateur peut spécifier certains attributs des métadonnées directement dans la demande de chargement de données.

    Le GIS Serveur est un élément de base pour la construction de systèmes d’information qui appliquent et traitent des données spatiales. La banque de données de cartes numériques et de données de télédétection de la Terre réalise avec le GIS Server les fonctions principales des systèmes automatisés obliques d’information géospatiale (Système automatisé unifié d’information géospatiale et d’autres). Tous les logiciels sont certifiés conformément au système de certification en matière de sécurité d’information au 2ième niveau d’absence de capacités non déclarées et sont marqués de lettre O1.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 27.08.2019 Pour le programme GIS WebServer SE on a accéléré l’affichage de données spatiales à partir des services web
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le programme GIS WebServer SE version 4.8. Pour la nouvelle version, on a augmenté la vitesse de visualisation de la carte, la composition dynamique des images de couches permet de créer des dessins cartographiques directement dans le navigateur. On a mis à jour l’interface de l’utilisateur de carte et de l’administrateur. Dans le module d’administration, on a ajouté les paramètres du projet de carte par défaut, on a mis à jour le module de vérification de l’identité des utilisateurs. Au cours de la mise à jour des applications utilisant GIS WebServer SE 4.8, il est indispensable de connecter un fichier de tables en cascade gwtkse.css.

    On a amélioré les outils de conception d’applications Web de GIS WebToolKit SE, qui élargissent les capacités de GIS WebServer SE et peuvent être intégrés aux autres systèmes d’information. L’accès aux données (images, carte vectorielles et informations sur le relief de terrain) est effectué par des services web selon les protocoles communs OGC et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) fournit des informations spatiales sous forme d’images graphiques. En tant que modèle numérique du relief, de divers types de données d’élévation sont utilisés: matrices (aux formats SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points et autres. Sur demande, les données les plus précises pour une zone concernée d’extension requise sont automatiquement sélectionnées. Pour le transfert de données du modèle numérique de relief dans le Web, on utilise le protocole WCS. Les données de relief sont affichées sous formes de tiles et sont mis au cache de client.

    La source de données spatiales peut être la Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre. Elle assure la collecte, le stockage, la recherche et la publication de données spatiales dans des formats d’échange, l’affichage de l’état de la banque de données sous forme de diagrammes cartographiques, la génération automatisée et la mise à jour de géo-couches.

    Le service GIS WebServer SE est appliqué à la construction de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classées ou portant sur le secret commercial. Le service GIS WebServer SE est certifié conformément au 2ième niveau d’absence de capacités non déclarées. La nouvelle version du programme élargit des capacités de l’application en matière de résolution de problèmes d’analyse, de gestion et de planification à long terme pour le développement des territoires. Le programme GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE qui peut être utilisé avec des outils de conception à la base de JavaScript.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 12.08.2019 La section des cours vidéo en anglais est complétée par des matérieux sur des outils de création de modèles de relief et de résolution de problèmes d’analyse spatial
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont préparé un cours vidéo "Création d’une matrice d’altitudes". Il est destiné aux utilisateurs anglophones qui étudient seuls les capacités de GIS "Panorama". Ce cours démontre la construction d’une matrice d’altitudes pour un territoire concerné, la modification de la projection de matrice. Les utilisateurs apprendront le moyen de création d’un modèle 3D du relief concerné.

    Le matériel d’étude introduit la tâche "Contrôle d’altitudes absolues" visant à contrôler des hauteurs d’objets et des valeurs de profondeurs des feuilles en isobathes des cartes vectorielles. Pour analyser les résultats du travail de la tâche de contrôle, on utilise le programme"Résultats de contrôle" accédé à partir du panneau "Éditeur de carte". L’appel de la boîte de dialogue "Création d’une matrice" est réalisé à partir du panneau supplémentaire "Travail avec la matrice d’altitudes" de la tâche "Calculs de carte". Pour assurer l’affichage visuel du terrain, on crée un modèle 3D dans la tâche "Navigateur 3D". Cela permet d’apprécier visuellement le relief du terrain et de mettre en place l’analyse préalable du territoire concerné. La tâche "Transformation de projection de matrice" est accédée à partir de la section "Transformation et traitement de matrices d’altitudes" du panneau "Initialisation d’applications". On peut modifier l’aspect de projection, les paramètres de projection, l’ellipsoïde et le datum avec son aide.

    Les cours vidéo précédemment publiés dans cette série: "Outils de création d’objets", "Opérations au-dessus de points", "Classificateur des plans", "Création d’un objet 3D sur une carte", "Création de sous-objets. Travail avec la liste des objets", "Transformation des données bitmap", "Création d’une carte. Construction d’une base mathématique" et d’autres.

    Vous pouvez prendre connaissance du matériel d’apprentissage en anglais dans la section "Cours vidéo".

  • 08.08.2019 Pour GIS Panorama Mini, on a accéléré l’affichage du modèle numérique du relief du terrain et des données raster dans le projet d’information géographique
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le programme GIS Panorama Mini version 12.7.2 pour la plate-forme x64. Dans la nouvelle version du programme, la transformation du système de coordonnées des données raster et données matricielles est accélérée de 10 à 15 fois grâce à l’utilisation du traitement multithread pour les processeurs multicœurs et des nouveaux algorithmes de traitement des tiles. Dans la boîte de dialogue "Sélectionner l’objet", on a élaboré de nouveaux modes: "Sélectionner un objet sur la carte" et "Sauvegarder automatiquement l’objet". Le mode "Sélectionner un objet sur la carte" permet de sélectionner sur la carte l’objet concerné. Le mode "Sauvegarder automatiquement l’objet" est destiné à la sauvegarde automatique d’attributs et de mesures de l’objet avec la récupération éventuelle étape par étape.

    On a ajouté une option de sélection d’un dossier pour la sémantique de type "lien vers fichier". Lors de l’accès à la valeur sémantique, on appelle une boîte de dialogue permettant de sélectionner un fichier de ce dossier à afficher. Pour les fichiers de type zip, on affiche une liste des fichiers compressés dans une archive avec décompression automatique et affichage du fichier sélectionné.

    Pour simplifier la génération de rapports dans la boîte de dialogue "Passeport de carte", on a ajouté une option de création d’une carte au format d’une page imprimée standard avec un tracé de la zone d’impression sur la carte sous forme graphique. La zone d’impression est formée conformément aux retraits spécifiés pour la zone d’impression. Pour créer une carte au format de page, il faut sélectionner l’élément de menu "Créer \ Plan" et activer la propriété "Adapter à la page" dans la boîte de dialogue. Lors de la génération d’un rapport, des encadrés, des documents, des inscriptions et d’autres éléments peuvent être appliqués au plan créé. Dans la boîte de dialogue "Imprimer la carte", on a ajouté l’ajustement automatique des paramètres actuels de l’imprimante avec la définition du format de feuille et de la zone imprimable correspondant au plan créé.

    On a ajouté une option d’affichage des encadrés sous les cartes vectorielles, ce qui facilite la génération de rapports sur fond de fragments de cartes, d’images et d’autres types de données introduits sous forme d’encadrés. On a amélioré le mode "Créer un objet" de la tâche "Éditer la carte". Lors de la création d’un objet à l’aide de la méthode d’application du "Contour libre" pour les objets linéaires, surfaciques et vectoriels, on a ajouté une option d’entrée dynamique de la longueur du segment. Dans le menu "Options \ Système de coordonnées de curseur \ WGS 84 Géodésique", on a ajouté une option "Degrés, minutes" pour afficher le type de coordonnées, comme dans un certain nombre d’applications pour smartphone.

    On a amélioré des boîtes de dialogue d’édition des symboles conventionnels d’objets. On a ajouté des boutons pour copier d’un objet et coller dans un autre un symbole conventionnel par le presse-papiers. On a ajouté un nouveau type de symbole conventionnel: ligne de décalage de type "Verre coloré". Pour les lignes de composition, on a ajouté une option de changement de couleur de tous les éléments de ligne en même temps et d’échange d’éléments. Pour la boîte de dialogue d’édition d’un symbole vectoriel, on a ajouté le marquage supplémentaire centré sur le point d’ancrage, ce qui permet d’accélérer le processus de création et d’édition des images de symboles vectoriels.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 24.07.2019 La section des cours vidéo en anglais pour l’étude indépendante de systèmes d’information géographique du bureau d’études "Panorama" est complétée par des matériax portant sur des outils de vectorisation
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont préparé un cours vidéo "Vectorisation semi-automatique". Il est destiné aux utilisateurs anglophones qui étudient seuls les capacités de GIS "Panorama". Ce cours démontrera aux utilisateurs un outil de création des objets à l’aide de la vectorisation semi-automatique dans la tâche "Édition de carte".

    Le mode représenté dans le matériel d’étude facilite le processus de vectorisation raster. Cela permet d’accélérer la création de cartes vectorielles en comparaison avec la méthode manuelle. On démontrera aux utilisateurs le travail avec les boîtes de dialogue "Palette Raster", "Options de l’éditeur de carte vectorielle" et "Création d’objet". On étudiera pendant le cours le processus de vectorisation semi-automatique, son utilisation et de même de différentes options de vectorisation.

    Les cours vidéo précédemment publiés dans cette série: "Outils de création d’objets", "Opérations au-dessus de points", "Classificateur des plans", "Création d’un objet 3D sur une carte", "Création de sous-objets. Travail avec la liste des objets", "Transformation des données bitmap", "Création d’une carte. Construction d’une base mathématique" et d’autres.

    Vous pouvez prendre connaissance du matériel d’apprentissage en anglais dans la section "Cours vidéo".

  • 16.07.2019 La rencontre des représentants du Ministère de la Défense de la Thaïlande avec les sociétés russes d’information géographique
    La délégation du Ministère de la Défense de la Thaïlande dirigée par le vice-maréchal Pibun Voravanprech a visité la société "Racurs". La réunion s’est tenue grâce à l’aide du Fonds de développement de l’éducation et la science géodésiques de l’Université d’État de géodésie et de cartographie de Moscou (MIIGAiK).

    Les principales entreprises technologiques du marché russe de la géoinformation "Racurs", "Finco" et le bureau d’études "Panorama" ont présenté aux spécialistes du département de la défense thaïlandais leurs conceptions dans le domaine des logiciels spécialisés et des équipements de photographie aérienne.

    La diversité des conditions géographiques du Royaume de Thaïlande pose des défis difficiles pour l’appui cartographique nécessaire au développement du territoire du pays et à la sécurité de ses frontières.

    Les spécialistes thaïlandais ont apprécié les technologies russes, notamment les systèmes de photographie aérienne sans pilote SuperCam et les solutions photogrammétriques PHOTOMOD et système d’information géographique "Panorama".

    Source de nouvelles: "Racurs"

  • 08.07.2019 Version anglaise de GIS "Panorama" affiche des modèles dynamique à trois dimensions d’après les données des portails géographiques spécialisés
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré GIS "Panorama" version 12.7.2 avec une interface en anglais. Dans la nouvelle version du programme, on a ajouté dans la tâche "Navigation 3D" le support de l’affichage en vrac de données provenant des géoportails pour la surveillance du déplacement des véhicules, des changements météorologiques ou d’autres phénomènes dynamiques. L’accès aux données est accordé par les services Web conformément au protocole WFS. Par exemple, à l’aide du géoportail Flightradar24 on peut suivre la position d’un aéronef équipé d’un transpondeur de type ADS-B. Dans la tâche "Navigation 3D" on a complémenté le mode de chargement des modèles à partir de formats Collada, TLS, OC3 à la base de données des tiles spatiaux DB3D. Pour tous les formats des modèles source, on supporte la modification des coordonnées du point d’ancrage du modèle en hauteur et en latitude / longitude. On a ajouté au menu principal de la tâche "Navigation 3D" des fonctions visant à travailler avec les bases de données des tiles 3D (DB3D). Maintenant, on peut fermer la base de données sélectionnée dans la liste, sélectionner les bases de données affichées et certains modèles. On a ajouté des outils de la suppression des bases de données des tiles 3D du modèle sélectionné et de la désactivation de l’affichage du ciel au-dessus du modèle 3D. Pour la base de données de tiles spatiaux DB3D on a ajouté la création d’un fichier d’image de prévisualisation (preview.png). La génération d’un fichier d’image de prévisualisation est effectuée par la création et la mise à jour des bases de données des tiles spatiaux DB3D. La présence d’une image de prévisualisation facilite la recherche et l’évaluation du contenu des modèles 3D dans une zone concernée dans la Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre.

    On a amélioré la tâche de connexion de géoportails. On a ajouté une option d’affichage de géoportails au-delà de 180 et -180 degrés de longitude pour toutes les normes supportées. Cela permet d’afficher plus clairement les données sur le territoire de la péninsule des Tchoukotka et de l’Alaska, ainsi que d’éditer des objets situés sur ces territoires. Les configurations d’affichage sont définies via l’élément de menu "Configurer les géoportails". Par défaut, la zone d’affichage de géoportails est définie entre -225 et 225 degrés. On a ajouté une option d’installation de décalage pour divers géoportails. Cette option est nécessaire pour définir la correspondance exacte des données source et du géoportail qui introduit le décalage artificiellement.

    On a ajouté l’affichage de raster et de matrices avec recalcule de systèmes de coordonnées (transformation) et / ou rotation à la volée. Cela permet d’afficher des images et des matrices des altitudes avec des géoportails et des cartes vectorielles avec de différents systèmes de coordonnées, de tourner ces images selon un angle arbitraire (par exemple, dans la tâche de navigation). La vitesse d’affichage de rasters et de matrices avec transformation et rotation est approximativement équivalente à l’affichage habituel de rasters en raison de l’utilisation du traitement multithread pour les processeurs multicœurs et des nouveaux algorithmes de mise en cache des données (les processus d’affichage sont accélérés 10 fois ou plus).

    On a amélioré l’affichage de symboles vectoriels. Les nouveaux symboles effectuent automatiquement la mise en page des légendes complexes qui servent à indiquer sur la carte les caractéristiques des forêts, des ponts, des barrages, des tunnels, des rivières, des canaux, des gués, des ferries, des passes et d’autres objets. Le signe principal des légendes complexes est la présence d’une ligne horizontale - un séparateur des légendes supérieure et inférieure des caractéristiques principales. Chaque légende peut être formée de plusieurs caractéristiques de l’objet et contenir des fragments de texte permanent entre elles. Pour chaque caractéristique numérique, le nombre de symboles après le point décimal peut être indiqué, pour les caractéristiques symboliques – la décomposition en mots et remplacement par des noms abrégés. L’abréviation des mots des caractèristiques symboliques (de type "Nom propre") est réalisée dans le cadre de la sémantique "Liste des abréviations" contenant des noms complets et abrégés correspondants (abréviations).

    Pour la boîte de dialogue "Sélectionner l’objet" on a élaboré de nouveaux modes : "Sélectionner un objet sur la carte" et "Sauvegarder automatiquement l’objet". Le mode "Sauvegarder automatiquement l’objet" est destiné à la sauvegarde automatique d’attributs et de mesures de l’objet avec la récupération éventuelle étape par étape. On a ajouté une option de sélection d’un dossier pour la sémantique de type "lien vers fichier". Lors de l’accès à la valeur sémantique, on appelle une boîte de dialogue permettant de sélectionner un fichier de ce dossier à afficher. Pour les fichiers de type zip, on affiche une liste des fichiers compressés dans une archive avec décompression automatique et affichage du fichier sélectionné.

    Pour simplifier la génération de rapports dans la boîte de dialogue "Passeport de carte", on a ajouté une option de création d’une carte au format d’une page imprimée standard avec un tracé de la zone d’impression sur la carte sous forme graphique. La zone d’impression est formée conformément aux retraits spécifiés pour la zone d’impression. Pour créer une carte au format de page, il faut sélectionner l’élément de menu "Créer \ Plan" et activer la propriété "Adapter à la page" dans la boîte de dialogue. Lors de la génération d’un rapport, des encadrés, des documents, des inscriptions et d’autres éléments peuvent être appliqués au plan créé. Dans la boîte de dialogue "Imprimer la carte", on a ajouté l’ajustement automatique des paramètres actuels de l’imprimante avec la définition du format de feuille et de la zone imprimable correspondant au plan créé.

    On a ajouté une option d’affichage des encadrés sous les cartes vectorielles, ce qui facilite la génération de rapports sur fond de fragments de cartes, d’images et d’autres types de données introduits sous forme d’encadrés. On a amélioré le mode "Créer un objet" de la tâche "Éditer la carte". Lors de la création d’un objet à l’aide de la méthode d’application du "Contour libre" pour les objets linéaires, surfaciques et vectoriels, on a ajouté une option d’entrée dynamique de la longueur du segment.

    Dans le menu "Options \ Système de coordonnées de curseur \ WGS 84 Géodésique ", on a ajouté une option "Degrés, minutes" pour afficher le type de coordonnées, comme dans un certain nombre d’applications pour smartphone. On a amélioré la tâche "GPS\ Moniteur GNSS". On a ajouté la fonction de localisation basée sur les données du récepteur de navigation sans configurer de port virtuel COM ou de port USB. Le nouveau mécanisme d’échange de données de navigation est mis en œuvre à l’aide de la technologie Sensor and Location platform et peut fonctionner sous le système d’exploitation Windows 7 et les suivants.

    On a réalisé la mise à jour du système de référence GIS. Vous pouvez trouver le système de référence sur le serveur http://help.gisserver.ru/en/ pour obtenir des informations de référence rapides sur le programme. Les sections du système de référence sont organisées sous forme de fichiers HTML affichés dans un navigateur ordinaire. On a ajouté au GIS une option d’ouvrage de sections de référence à partir du serveur. En cas de manque d’accès à Internet, il est toujours possible d’utiliser le système de référence situé dans le dossier local de l’ordinateur lors de l’installation du programme. Pour sélectionner le système de référence utilisé, on a ajouté à la section "Aide" du menu principal du programme une option "Référence locale". La nouvelle option de menu dirige l’ouverture de fichiers de référence du programme à partir du fichier local de l’ordinateur ou du serveur. Par défaut, la référence du programme est ouverte à partir su serveur.

  • 03.07.2019 Les technologies GIS du bureau d’études "Panorama" ont été présentées au séminaire scientifique et pratique organisé au Kirghizistan
    Du 26 au 28 juin 2019, en République Kirghize a eu lieu le séminaire "Meilleures pratiques. Technologies russes de création opérationnelle de matériaux cartographiques selon les données de télédétection". Cet événement a été organisé par l’Institut d’état d’études d’aménagement foncier "Kirghizgipromzem" du Ministère de l’agriculture et de la récupération des sols de la République kirghize et l’Université d’état de géodésie et de cartographie de Moscou (MIIGAiK).

    Les principales sociétés russes agissant dans les domaines de la géodésie, de la cartographie et de la photographie aérienne ont pris part au séminaire international. Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont présenté les technologies de création et de mise à jour des cartes topographiques numériques sur base des données UAV à l’aide de GIS "Panorama" et des autres logiciels du bureau d’études.

    Les représentants des sociétés russes ont démontré aux spécialistes kirghizes les technologies de pointe de l’utilisation des données de télédétection de la Terre obtenues grâce aux UAV pour créer des matériaux cartographiques précis. Au cours du travail, les participants ont discuté des aspects pratiques et économiques de l’exploitation des véhicules aériens sans pilote et du traitement des résultats de la photographie aérienne.

    Le séminaire a été composé de deux parties: théorique et pratique. La partie théorique a eu lieu le premier jour et comprenait des rapports sur de nouvelles conceptions de logiciels pour le traitement de données photogrammétriques, la création de produits cartographiques et la création d’une infrastructure de données spatiales.
    La deuxième journée a été consacrée à la photographie aérienne. Pendant la partie terrain du séminaire, les participants ont découvert toute la chaîne de la photographie aérienne à l’aide d’un système sans pilote SuperCam: de la préparation de l’étude géodésique à l’exécution effective de la tâche de vol.

    Pendant la troisième journée, on a fait voir toutes les étapes du traitement de la photographie aérienne réalisée la veille. Elles comprenaient le traitement des données de navigation, les opérations photogrammétriques, la création de produits cartographiques numériques et leur publication sur les services Web. On a présenté la technologie et les méthodes de traitement des orthophotoplans lors de la compilation de cartes et de plans topographiques et cadastraux numériques à l’aide de GIS "Panorama". Les participants ont noté la grande efficacité de l’événement au cours duquel ils ont pris connaissance avec les solutions technologiques et les conceptions de leurs collègues russes.

  • 26.06.2019 GIS WebServer SE élargit les capacités de publication automatique des données spatiales des fichiers virtuels
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré GIS WebServer SE version 4.7. Dans la nouvelle version du programme on a élargi les outils permettant de travailler avec les fichiers virtuels du service GIS WebService SE. Le fichier virtuel est un instrument d’accès aux couches de la carte au niveau des fichiers de données. Les couches de données de ces fichiers sont automatiquement publiées et peuvent être ajoutées dans la carte. La nouvelle version permet d’utiliser les fichiers affichés sur divers services. Le rédacteur de carte est complété de la capacité de contrôler la conservation des objets de la carte et les opérations ultérieures sur l’objet. On a mis à jour la recherche des objets sur la carte selon le sens de type "Date" et le fonctionnement de la carte en mode 3D lors de l’affichage de signes tridimensionnels à l’aide d’un classificateur. On a mis à jour le sous-système d’autorisation et le module d’administration des utilisateurs de l’application.

    On a amélioré des outils de développement d’applications Web GIS WebToolKit SE qui élargissent les capacités de GIS WebServer SE et peuvent être intégrés à d’autres systèmes d’information. L’accès aux données (images, cartes vectorielles et informations de terrain) est accordé par les services Web d’après les protocoles classiques OGC et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) représente les informations spatiales sous forme d’images graphiques. En tant que modèle numérique de terrain, de divers types de données en altitude sont utilisés: matrices (en formats SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points, etc. À la recherche, une sélection automatique des données les plus précises sur un terrain concerné avec une résolution donnée se met en marche. Pour transférer des données du modèle de terrain numérique sur Web, on utilise le protocole WCS. Les données de relief sont présentées sous forme de tiles et sont cashées sur le client.

    On peut utiliser en tant que source de données spatiales la Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre. Elle assure la collecte, le stockage, la recherche et la distribution de données spatiales dans des formats d’échange, l’affichage de l’état de la banque de données sous forme de cartes de référence, la génération et mise à jour automatique de géocouvertures.

    GIS WebServer SE s’applique à la création de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classifiées dans la catégorie sécurité ou secret commercial. GIS WebServer SE est certifié selon le 2 niveau d’absence de capacités non déclarées. La nouvelle version du programme étend les capacités de l’application à résoudre les problèmes d’analyse, de gestion et de planification à long terme du développement des territoires. GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE pouvant être utilisé dans les moyens de conception utilisant JavaScript.

    La nouvelle version du programme est affichée sur le site Web dans la rubrique Télécharger.

  • 24.06.2019 La section des cours vidéo en anglais a été complétée par des matériaux de technologie de contrôle de la qualité des cartes numériques
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont préparé un cours vidéo de "Contrôle de la qualité d’une carte vectorielle". Il est destiné aux utilisateurs qui étudient seuls les possibilités de GIS "Panorama". Dans ce cours, on étudie le travail avec les outils de contrôle de la qualité des cartes vectorielles. Le matériel d’étude démontrera aux utilisateurs les moyens de la recherche rapide des erreurs de carte et de leur correction manuelle ou automatique.

    Le cours vidéo démontre le travail avec la tâche "Contrôle de la carte vectorielle" disponible à appeler de la section "Contrôle et correction des données" du panneau "Démarrage des applications". L’application concernée est destinée à la vérification de l’intégrité structurelle des données numériques, de l’exhaustivité et de la qualité de la description métrique et sémantique des objets et la correction automatique des erreurs détectées. Pendant toute la durée du cours vidéo les utilisateurs prendront connaissance avec les types de contrôle des données et leurs paramètres. La partie finale du cours démontre la rédaction du rapport sur la procédure de la réalisation de la tâche de contrôle. Le document est créé en format DOC ou HTML et sauvegardé dans le dossier près de la carte.

    D’autres cours vidéo de cette série ont été publiés précédemment: "Outils de création d’objets", "Opérations au-dessus de points", "Classificateur des plans", "Création d’un objet 3D sur une carte", "Création de sous-objets. Travail avec la liste des objets", "Transformation des données bitmap", "Création d’une carte. Construction d’une base mathématique" et d’autres.

    Vous pouvez prendre connaissance du matériel d’apprentissage en anglais dans la section "Cours vidéo".

  • 14.06.2019 GIS WebServer SE est complété d’un exemple d’utilisation d’une carte interactive dans les applications en langage du Python
    Le bureau d’études "Panorama" a préparé un exemple de l’application en langage du Python avec l’utilisation d’un élément de la carte, des outils de conception des applications Web GIS WebToolKit SE. L’affichage et la gestion de la carte s’effectuent en modes 2D et 3D. On utilise les couches de données spatiales du service cartographique GIS WebService SE. On réalise la rédaction et de divers types de recherche des objets de la carte, l’établissement des itinéraires, la création des cartes thématiques basées sur des attributs d’objet et d’autres opérations. Pour initialiser la carte, on utilise les fichiers de configuration de GIS WebServer SE version 4.6.

    L’application fonctionne sous la direction du serveur IIS dans l’environnement de l’interpréteur de Python 3. Les outils de conception des applications Web GIS WebToolKit SE peuvent être intégrés aux systèmes d’information différents utilisant la cartographie. L’accès aux données (images, cartes vectorielles et informations de terrain) est accordé par les services Web. Le service cartographique GIS WebService SE fournit les informations spatiales sous forme d’images graphiques du terrain, de description vectorielle des objets spatiaux. En tant que modèle numérique de terrain, de divers types de données en altitude sont utilisés: matrices (en formats SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points, etc. À la recherche, une sélection automatique des données les plus précises sur un terrain concerné avec une résolution donnée se met en marche. Pour transférer des données du modèle numérique de terrain sur Web, on utilise le protocole WCS. Les données de relief sont présentées sous forme de tiles et sont cashées sur le client. GIS WebServer SE est réalisé dans l’environnement de l’interpréteur de PHP dans les systèmes d’opération Linux et Windows, a des exemples d’utilisation de l’élément de carte sur la plate-forme de Microsoft NET.Framework C# et dans l’environnement de l’interpréteur de Python sous la direction du service IIS.

    GIS WebServer SE s’applique à la génération de divers systèmes d’information ainsi que de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classifiées dans la catégorie sécurité ou secret commercial. Le programme est certifié selon le 2 niveau d’absence de capacités non déclarées. GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE.

    Vous pouvez prendre connaissance avec l’exemple du travail de l’application en cliquant le lien.

  • 06.06.2019 La section des leçons vidéo en anglais pour l’étude indépendante des systèmes de géo-information du bureau d’études "Panorama" a été complétée par les matériaux dédiés à la correction automatique des cartes numériques
    Les experts du bureau d’études "Panorama" ont élaboré une leçon vidéo "Correction de la métrique des objets". Cette leçon s'adresse aux utilisateurs anglophones qui étudient individuellement les possibilités de l'application GIS "Panorama". Cette leçon explique comment corriger les erreurs dans la description des coordonnées d’objets. Vous apprendrez à remplacer, à vérifier, à supprimer et à convertir des groupes d'objets sur la carte.

    Les leçons présentent aux utilisateurs le dialogue "Correction de la métrique des objets" qui se trouve dans la section "Démarrage des applications". Il est nécessaire pour le traitement des cartes numériques importées de diverses sources. En outre, il peut être utilisé pour préparer les cartes en vue de leur conversion ultérieure en un autre GIS. Tous les outils du dialogue "Correction de la métrique des objets" sont conditionnellement divisés en groupes et se trouvent dans des onglets séparés. La leçon vidéo montre le traitement des objets présélectionnés sur la carte: les noms des localités, des côtes, des routes et autres.

    Les autres leçons vidéo ont été déjà publiées: "Outils de création des objets", "Opérations sur les points", "Classificateur des cartes", "Création des objets spatiaux (3D) sur la carte", "Création des sous-objets. Traitement des listes des objets", "Transformation des données tramées", "Création de la carte. Formation du modèle mathématique".

    Vous pouvez prendre connaissance des supports de cours en anglais dans la rubrique "Leçons vidéo".

  • 01.06.2019 Le GIS Server inclut les outils pour le contrôle automatique de l’intégrité du logiciel
    Les experts du bureau d’études "Panorama" ont développé l’application GIS Server version 8.6.1. La nouvelle version contient les outils du contrôle de l'intégrité du logiciel après l'installation. Le programme comprend un fichier checkcontents.xml contenant une liste de fichiers d'installation avec une indication de la taille et de la somme de contrôle à l'aide de l'algorithme "CRC32". Au démarrage du GIS Server, une vérification automatique de l'intégrité de l'installation est effectuée et le résultat de cette vérification est enregistré dans le journal des opérations du programme. Pour augmenter la stabilité du GIS Server face aux attaques DDOS, l'analyse des messages d'entrée est effectuée par contenu et par conformité au protocole d'échange avec les clients. Si les connexions envoient des messages non conformes au protocole, elles sont immédiatement fermées.

    Le GIS Server offre un accès à distance aux cartes vectorielles, aux données de télédétection, aux matrices, aux documents et aux bases de données spatiales. Le programme permet de travailler avec les bases de données spatiales gérées par les SGBD PostgreSQL et Oracle, qui permettent d’accéder aux données spatiales conformément à la norme OGC 06-103r4: "OpenGIS Implementation Standard for Geographic information – Simple feature access – Part 1: Common architecture".

    La nouvelle version du programme est disponible sur le site dans la rubrique Télécharger.

  • 27.05.2019 Les solutions logiciels du bureau d’études "Panorama" sont utilisées dans le système du contrôle du système géodésique "GEO-IK-2"
    Les experts de la SA "NPO Orion" ont développé, sur la base du Constructeur GIS et des composants du logiciel gratuit Marble, une application graphique modulaire spéciale. Ce progiciel, qui inclut les outils de GIS "Panorama", permet de connecter une carte du monde thématique numérique et de visualiser le mouvement d’un engin spatial sur fond de la carte de la superficie de la Terre ou en tant que modèle tridimensionnel de la Terre. L'application graphique développée par SA "NPO Orion" fait partie du projet visant à créer un complexe terrestre spécial pour assurer le fonctionnement du système géodésique spatial "GEO-IK-2".

    Le Constructeur GIS est un ensemble des composants d’information géographique à utiliser dans l'environnement de la programmation visuelle Qt Designer, qui vous permet de développer vos propres applications GIS. La visualisation du contenu des cartes numériques se fait au moyen des signes conventionnels adoptés pour les cartes topographiques, géographiques et diverses cartes spéciales. Le système de géo-information offre de nombreuses possibilités pour effectuer des calculs, assurant l'affichage de données spatiales sur divers dispositifs graphiques dans des systèmes de symboles conventionnels standard et personnalisés. Les fonctions de base peuvent être exécutées en mode multi-thread. Il prend en charge l'optimisation automatique de la mémoire RAM utilisée pour le traitement de grandes quantités de données (des dizaines de giga-octets) avec des ressources limitées (des centaines de mégaoctets).

    L’ensemble des outils est adapté au fonctionnement sur une large gamme de plateformes et supporte les systèmes d'exploitation tels que Astra Linux SE, MCBC, Système d'exploitation sécurisé en temps réel "Neutrino", "Elbrus", "Zaria", Ubuntu, Alt Linux, QNX, CentOS et autres. Il peut être utilisé sur les systèmes d’information avec des processeurs d'architecture ARMv7, Elbrus, PowerPC, Intel x86, Intel x64 et autres.

  • 20.05.2019 Le GIS Server inclut de nouvelles procédures du traitement des données spatiales
    Les experts du bureau d’études "Panorama" ont développé l’application GIS Server version 8.6. La nouvelle version permet de charger dans la Banque de données les tuiles BIR (mbtiles) stockées dans la base de données SQLite. Les pyramides de tuiles peuvent être placées et téléchargées dans des dossiers séparés ou à partir d'un répertoire commun. Le GIS Server détermine automatiquement la composition des sous-répertoires pyramidaux à l'aide de métadonnées stockées dans la base de données SQLite. Le traitement des pyramides de trois types est pris en charge: données de télédétection, matrice de hauteur, images obtenues à partir des cartes numériques. Les pyramides de tuiles enregistrées dans les dossiers virtuels du GIS Server sont automatiquement publiées pour les clients disposant des droits d'accès à ces dossiers.

    L’ajout du traitement de la commande pour contrôler le manque d'informations interdites à l'affichage sur les cartes topographiques numériques publiques (CTNP) conformément au schéma du contrôle qui est configuré sur le Système du contrôle de l’absence d'informations fermées sur le CTNP. Sur commande d'une application externe (opérateur de la Banque de données), le GIS Server peut vérifier la liste des fichiers SXF placés dans un dossier virtuel ou stockés dans la Banque de données. Le protocole du contrôle est généré sous forme d’un rapport dans le fichier html. L'installation comprend un schéma checkopen.cxml préparé conformément au classificateur 25t05gopen.rsc. Le schéma peut être appliqué aux cartes numériques topographiques à diverses échelles correspondant au support d'information de cartographie.

    La mise à jour des bibliothèques du noyau GIS. La transformation du système de coordonnées des données de matrice et des données tramées lors de la formation d'un géo-revêtement est accélérée de 10 à 15 fois grâce à l'utilisation du traitement multi-thread pour les processeurs multi-cœurs et à de nouveaux algorithmes du traitement des tuiles.

    La nouvelle version du programme est disponible sur le site dans la rubrique Télécharger.

  • 06.05.2019 Le bureau d'études "Panorama" participera aux événements consacrés au 240-ème anniversaire de l'Université d'Etat de Moscou de géodésie et de cartographie
    En mai 2019, l'Université d'Etat de Moscou de géodésie et de cartographie (MIIGAiK) fêtera le 240-ème anniversaire de sa fondation. Le grand nombre d'événements seront réalisés cette année. Les spécialistes du bureau d'études "Panorama" participeront à l'exposition des équipements, systèmes et technologies modernes "MIIGAiK-TEX" et à la conférence internationale scientifique et technique "Les données spatiales sont la base de la planification stratégique, de la gestion et du développement". Les événements se tiendront sur le territoire de l'Université d'Etat de Moscou de géodésie et de cartographie du 27 mai 2019 au 29 mai 2019.

    Les nouvelles possibilités des technologies GIS "Panorama" pour automatiser la création, la mémorisation et la publication de l'information spatiale dans le contexte de l'utilisation à grande échelle des systèmes d'information géographique seront présentées à l'exposition et à la conférence. La technologie actualisée de la généralisation automatisée des cartes topographiques a été adaptée à l'utilisation des données postées sur le GIS Server, y compris lors du rendering des bases de données orientées à l'objet. La base de données des cartes numériques et de la télédétection de la Terre permet de mémoriser de divers types des cartes numériques, les données de la télédétection de la Terre, les catalogues des points de contrôle, les résultats des études d'ingénierie, y compris avec le soutien des systèmes de coordonnées locaux. Afin de maintenir la base de données des modèles 3D, est élaboré le logiciel permettant d'importer les données spatiales des programme PHOTOMOD, Geoscan et d'autres programmes.

    Les nouvelles possibilités du traitement et de l'analyse des modèles 3D du terrain sont réalisées aux applications de bureau et aux applications Web. Ces applications sont liées à des services géographiques et des portails géographiques qui peuvent être utilisés à l'aide des produits logiciels: GIS WebServer SE, GIS WebService SE, Imagery Creator et d’autres produits logiciels.

    Au 240-ème anniversaire de l'Université d'Etat de Moscou de géodésie et de cartographie est fêté le 100-ème anniversaire de la Direction générale géodésique (VGU) et 100 ans de la création de l'industrie cartographique et géodésique qui sont directement liés à l'histoire de l'Université d'Etat de Moscou de géodésie et de cartographie. Les représentants de la science, des milieux commerciaux et des autorités publiques de la Russie, de la CEI et d'autres pays participeront à la conférence. La conférence sera tenue avec le soutien du Ministère du développement économique de la Fédération de Russie, du Département militaire et topographique du Ministère de la défense de la Fédération de Russie, du Service fédéral d'enregistrement, de cadastre, de cartographie.

    Les participants aux événements solennels qui se tiendront à l'Université d'Etat de Moscou de géodésie et de cartographie pourront prendre connaissance des produits logiciels du système d'information géographique national dont l'utilisation résout les problèmes liés aux possibilités limitées des méthodes traditionnelles de mémorisation des données spatiales au système de fichiers, automatise le processus d’actualisation des données spatiales et permet d'organiser la technologie en nuages du Système d'information géographique.

    De divers portails géographiques ont été créés sur la base du logiciel du bureau d'études "Panorama", tels que le GIS "Rosseti", le Système d'information géographique du Système d'information fédéral de planification territoriale, "le Portail géographique des données publiques du Ministère des situations d'urgence de Russie", "le Système d'informations de référence de la ville de Simferopol", et d'autres portails géographiques.

  • 02.05.2019 La série de leçons vidéo en anglais a été complétée par les matériaux dédiés à la formation des modèles mathématiques du terrain nécessaires à la création des plans du terrain
    Les spécialistes du bureau d'études "Panorama" ont élaboré une leçon vidéo "Création de la carte. Formation du modèle mathématique". Cette leçon s'adresse aux utilisateurs anglophones qui étudient individuellement les possibilités de l'application GIS "Panorama". Cette leçon est dédiée à la création de deux types des cartes. Cette leçon démontre la formation du modèle mathématique nécessaire à la création de la carte à plusieurs pages et de la grille de repérage de la carte à grande échelle.

    Les supports de cours permettent à l'utilisateur de prendre connaissance de l'option "Créer une carte" qui est activée à l’élément de menu "Fichier-Créer une carte". Après avoir rempli tous les champs nécessaires de la fenêtre de dialogue, l'utilisateur peut sauvegarder la carte en spécifiant le nom de la carte. Le mode "Passeport Carte" (la barre "Tâches") permet de copier les pages de la carte. La formation du modèle mathématique nécessaire à la création de la carte s'effectue en mode de même nom de l’option "Lancement des applications". La dernière partie de la leçon vidéo montre la création du plan simplifié du terrain et le redimensionnement du plan. Le lancement de ce mode s'effectue à l’élément de menu "Fichier-Créer un plan".

    Les autres leçons vidéo ont été déjà publiées: "Outils de création des objets", "Opérations sur les points", "Classificateur des cartes", "Création des objets spatiaux (3D) sur la carte", "Création de sous-objets. Traitement des listes des objets", "Transformation des données tramées".

    Vous pouvez prendre connaissance des supports de cours en anglais à l'option "Leçons vidéo".

  • 25.04.2019 L'application GIS WebServer SE affiche les images panoramiques des rues à l'aide des technologies Yandex
    Les spécialistes du bureau d'études "Panorama" ont élaboré l’application GIS WebServer SE (version 4.6). Le composant "Images panoramiques" a été ajouté à la nouvelle version du programme. Ce composant permet d'afficher les images panoramiques des cartes Yandex avec la carte GIS WebServer SE. Ce composant permet d'organiser la promenade virtuelle – de voir les curiosités des villes et les alentours des villes, de prendre connaissance des échangeurs autoroutiers et des signaux de route. L'affichage des images panoramiques est effectué conformément aux conditions de l'utilisation de l'API «Cartes Yandex».

    Les concepteurs ont optimisé le volume de données transmises via l'application GIS WebService SE lors de la réception des tiles des matrices des altitudes pour la création des cartes 3D. La possibilité de connecter les fichiers des itinéraires de vol est réalisée dans le mode "Vue aérienne". Les utilisateurs peuvent sélectionner l’itinéraire et commencer à se déplacer sur la carte. Les concepteurs ont ajouté le support de la langage de script PHP de la version 7.

    Le module de l'autorisation des utilisateurs et la localisation de l'application sont modifiés à l'option "Administrateur". Les instruments d'analyse des erreurs sont modifiés - les informations de la version, du système d'exploitation, des paramètres actuels de la langage de script PHP sont enregistrées à la main courante du programme.

    L'instrument GIS WebToolKit SE conçu pour élaborer les applications Web a été modifié. Cet instrument ajoute les nouvelles fonctionnalités de l'application GIS WebServer SE et peut être intégré à d'autres systèmes d'information. Les services Web donnent l’accès aux données (les images, les cartes vectorielles et les informations du profil du terrain) conformément aux protocoles OGC et aux normes ISO. L’application GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) fournit les données spatiales sous forme des graphiques en perspective. De différents types de données qui contiennent les informations des altitudes sont utilisés comme le modèle numérique du profil du terrain: les matrices (les formats SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), les modèles TIN, le nuage de points. Lors du traitement de la demande, sont automatiquement sélectionnées les données les plus précises pour la zone de terrain donnée, avec la résolution donnée. Le protocole WCS est utilisé pour transférer les données du modèle numérique du profil du terrain via l’Internet. Les données du profil du terrain sont présentées sous forme des tiles et sont mises en cache pour le client.

    La base de données des cartes numériques et de la télédétection de la Terre peut être la source de données spatiales. Cette base de données permet la collecte, la mémorisation, la recherche et la mise à disposition des données spatiales en formats appropriés, l'affichage de l'état de la base de données sous forme des cartes de référence, la formation automatique et la mise à jour automatique des données spatiales.

    L’application GIS WebServer SE est utilisé pour créer des systèmes d'entreprise fermés. Cette application assure la protection des données classées ou des données qui sont le secret commercial. L'application GIS WebServer SE est certifiée selon le 2-ème niveau de l’absence des fonctionnalités qui n'ont pas été déclarées par le concepteur. La nouvelle version de l'application élargit les fonctionnalités de l'application dans le domaine de l'analyse des données, de la gestion et de la planification perspective du développement des territoires. L'application GIS WebServer SE est réalisée à l'aide de l'instrument GIS WebToolKit SE qui peut être utilisé aux outils de développement qui utilisent JavaScript

    La nouvelle version du programme est disponible sur le site dans la rubrique Télécharger.

  • 10.04.2019 GIS Server réalise la plate-forme du traitement automatique des données spatiales
    Les spécialistes du bureau d'études "Panorama" ont élaboré l’application GIS Server de la version 8.5. La nouvelle version de l'application contient de nouvelles procédures de traitement automatique des données spatiales sur le serveur. Ces procédures permettent d'effectuer de différents types de contrôle de qualité des cartes vectorielles numériques et la correction des erreurs. Le programme contrôle la complétude et l'exactitude des métadonnées, la conformité des coordonnées géodésiques aux coordonnées orthogonales du passeport, la conformité de la nomenclature et des coordonnées de la page, l'exactitude des paramètres de la projection, le contrôle de la fermeture des polygones, le contrôle des points doubles, des auto-intersections, des contours intérieurs, de la duplication des objets, de la singularité, de la position des contours des objets voisins et des objets qui s'entrecroisent, de la position des lignes d'eau et des objets hydrographiques, de la direction des objets du cours d'eau, de l’intégralité des caractéristiques obligatoires, de l’absence des cartes inacceptables.

    La procédure de contrôle de qualité des cartes numériques, aussi bien que les autres procédures, peut être activée à distance via les applications de bureau ou via les applications Web. Les concepteurs des applications de bureau peuvent utiliser l’application GIS ToolKit adaptée au système d'exploitation Windows ou l’application GIS Projecteur adaptée au système d'exploitation Linux, en activant les instructions du rangement de données aux dossiers virtuels, du traitement ultérieur des données, de la lecture des résultats des procédures. L'instrument GIS WebToolKit SE est utilisé pour les applications Web afin de fournir l'accès aux demandes REST relatives au traitement de données par l'instrument GIS WebService SE.

    L'application GIS Server contient l’ensemble de classificateurs du format RSC et l’ensemble de schémas de contrôle des cartes topographiques numériques (l’échelle des cartes est comprise entre 1:25 000 000 et 1:1 000 000 000 000). La composition des classificateurs et des schémas de contrôle du format xml peut être configurée par l'application GIS "Panorama" et par les autres applications de bureau.

    Les résultats du contrôle sont enregistrés sous forme des tableaux en format html, conformément aux modèles des rapports et à la composition des programmes de contrôle. Les modèles de rapport peuvent être configurés par de différents éditeurs de texte.

    Les informations plus détaillées de la configuration des procédures de contrôle sont présentées aux documents suivant: " GIS Server. Manuel du programmeur système" et "Complexe de contrôle qualité automatisé et de correction des cartes numériques".

    La nouvelle version du programme est disponible sur le site dans la rubrique Télécharger.

  • 09.04.2019 La section des leçons vidéo en anglais pour l'étude individuelle des systèmes d'information géographiques élaborés par le bureau d'études "Panorama" a été complétée par les matériaux dédiés à la transformation des images tramée"
    Les spécialistes du bureau d'études "Panorama" ont élaboré une leçon vidéo "Transformation des données tramées". Cette leçon s'adresse aux utilisateurs anglophones qui étudient individuellement les possibilités de l'application GIS "Panorama". Cette leçon est dédiée à la transformation des données tramées. La leçon vidéo démontre la transformation des images tramées par l'usage de l’ensemble de points et de la liste des images.

    Les outils de transformation se trouvent au dossier "Transformation et traitement des images tramées" qui peut être ouvert à l'aide de l’élément de menu "Démarrer les applications". La leçon vidéo montre le fonctionnement de la fenêtre de dialogue "Transformation des images tramées". Les utilisateurs peuvent prendre connaissance de différents types de transformations et de différentes méthodes d'interpolation. Les actions montrées à leçon vidéo vous aideront à maîtriser le recalage d'image tramée ou à transformer l'image.

    Les autres leçons vidéo ont été déjà publiées: "Outils de création des objets", "Opérations sur les points", "Classificateur des cartes", "Création des objets spatiaux (3D) sur la carte", "Création de sous-objets. Traitement des listes des objets".

    Vous pouvez prendre connaissance des supports de cours en anglais dans la rubrique "Leçons vidéo".

  • 27.03.2019 Les technologies de bureau d’études "Panorama " pour l’automatisation des processus de collecte, de conservation et de publication des informations géospatiales ont été présentées à la conférence de Moscou
    La conférence scientifique et pratique "Géodésie, cartographie et réalité numérique" a eu lieu à Moscou. Elle coïncidait avec le centenaire de la création du service cartographique et géodésique d’État du pays. La conférence, organisée par "Roscartography" SA, a réuni des dirigeants et spécialistes de compagnies russes et étrangères, des représentants d’organisations scientifiques et d’universités ainsi que des représentants d’organes du gouvernement et des autorités locales.

    Dans son rapport, le directeur général adjoint de bureau d’études "Panorama", Demidenko Albert Gennadievitch, a présenté les possibilités des logiciels pour l’automatisation des processus de collecte, de conservation et de publication des informations spatiales dans le contexte de la large utilisation des géoservices. La technologie avancée de généralisation automatisée des cartes topographiques a été adaptée à l’utilisation des données placées sur le GIS Server, y compris le rendu des bases de données orientées objet. La technologie de création automatique de signatures crée les algorithmes de placement intelligent des inscriptions sur la carte. Par exemple, le placement optimal d’inscriptions pour des objets voisins étant très proches, sans conflits entre les signes et titres existants, ou la création de répétitions de noms le long d’un objet linéaire incurvé.

    La banque de cartes numériques et des données de télédétection a élargi la liste de types de données spatiales, soutient la conservation d’un catalogue de points d’une base planifiée de haute altitude et soutient les systèmes locaux de coordonnées pour la couverture géographique. L’utilisation d’un mécanisme de dossiers virtuels permet de publier de manière automatique des couvertures géographiques pour l’accès à distance par un large groupe d’utilisateurs, y compris les outils du GIS WebService SE sous les protocoles unifiés d’OGC.

    Les possibilités de traitement et d’analyse des modèles de terrain en trois dimensions sont étendues. Afin de maintenir la base des modèles tridimensionnels, des outils ont été élaborés pour importer les données 3D à partir des programmes PHOTOMOD, Geoscan et autres. La visualisation de vues tridimensionnelles sont accélérées dans le GIS "Panorama" et sur les géoportails avec l’utilisation de GIS WebServer SE.

    Placer des cartes numériques, des matériaux de télédétection de la Terre, des matrices de hauteur du relief, des objets spatiaux et des modèles tridimensionnels dans la Banque de données est un outil efficace afin de fournir des géodonnées pour les administrations territoriales, le projet et l’établissement de plans de construction. L’utilisation d’une base de géocouverture résout les problèmes de performance limitée des méthodes traditionnelles de conservation des données spatiales dans un système de fichier, automatise le processus de mise à jour des données spatiales et permet d’organiser la technologie cloud GIS.

  • 25.03.2019 La section des cours vidéo en anglais a été complétée par des matériaux de création et de mise à jour des plans de terrain
    Les spécialistes de bureau d’études "Panorama" ont préparé un cours vidéo de "Création de sous-objet. Travailler avec un catalogue d’objets". Il est destiné aux utilisateurs anglophones qui étudient seuls les possibilités de GIS "Panorama". Dans ce cours, vous apprendrez comment travailler avec les sous-objets et les catalogues d’objets. Dans le matériel, on vous démontre les moyens de création de sous-objets, un positionnement mutuel correct des différents types d’objets.

    Pour travailler avec les sous-objets, le panneau "Éditeur de cartes" est utilisé. Un sous-objet peut être créé pour un polygone ou un objet linéaire. Les informations sur les sous-objets sont présentées dans l’onglet "Métrique". À l’aide des instruments des panneaux "Copier et couper"et "Effacer", vous pouvez effectuer les opérations copier et effacer du sous-objet ou du groupe de sous-objets sélectionnés. Les actions présentées vous aideront à apprendre comment "couper" certaines zones dans les objets polygones, par exemple, des îles dans une rivière ou un lac, des clairières dans une forêt et autres.

    D’autres cours vidéo de cette série ont été publiés précédemment: "Outils de création d’objets", "Opérations au-dessus de points", "Classificateur des plans", "Création d’un objet 3D sur une carte".

    Vous pouvez prendre connaissance du matériel d’apprentissage en anglais dans la section "Cours vidéo".

  • 11.03.2019 Les technologies GIS de bureau d’études "Panorama" vont être présentées à un séminaire scientifique et pratique en Ouzbékistan
    russes de création opérationnelle de matériaux cartographiques selon les données de télédétection de la Terre", qui aura lieu à Tachkent (République d’Ouzbékistan) du 27 au 29 mars 2019. L’événement est organisé par le comité d’État de la République d’Ouzbékistan des ressources terrestres, de la géodésie, de la cartographie et du cadastre de l’État.

    Les spécialistes de bureau d’études "Panorama" vont y faire des présentations et mener des ateliers. Il est prévu de discuter de la technologie qui permet de créer et mettre à jours les cartes topographiques numériques sur base des données UAV à l’aide de GIS "Panorama" et d’autres logiciels de bureau d’études "Panorama". Durant le séminaire, les avantages d’utiliser des données de télédétection pour résoudre les problèmes de monitoring topographique et de navigation.

    Le séminaire scientifique et pratique aura lieu en trois phases, dont une partie d’introduction théorique, des travaux pratiques et des ateliers par les meilleurs spécialistes dans le domaine. Les participants du séminaire prendront connaissance des "meilleures pratiques" de chaque compagnie. L’expérience de l’utilisation de complexes aériens et photo-géodésiques sans pilotes dans les différents domaines d’activité sera abordée. Les professionnels vont présenter à leurs collègues les technologies de la création topographique, spéciale et industrielle (aéronavigation, forêts, plans urbains, agriculture) et les cartes thématiques.

  • 06.03.2019 L’application GIS Panorama Mini accélère la visualisation des données géospatiales sur de vastes zones grâce à l’utilisation de la mémorisation des tiles
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont élaboré l’application GIS Panorama Mini de la version 12.7 pour la plateforme x64. Reçu et visualisation de la mémorisation des tiles emballées sont ajoutés à la nouvelle version de l’application de GIS Server. La mémorisation des tiles peut être en formats BIR, Mbtiles, se conservé dans une base de données sous gestion SGBD SQLite. La mémorisation des tiles on peut préparer dans le programme Imagery Creator, y compris dans l'environnement de La banque de données des cartes numériques et de Télédétection de la Terre, des cartes vectorielles, des données de Télédétection de la Terre et des matrices des hauteurs du relief et objets de terrain. L'accès à la mémorisation des tiles peut être déconnecté sans utiliser les applications serveur, ainsi qu'en mode client-serveur via GIS WebService SE par protocole OGC WMTS ou via GIS Server de la version 8.3 et plus. Lors de l'accès en mode client-serveur sur l’ordinateur du client, les tiles auxquelles on a accédé sont automatiquement mises en cache, comme si vous utilisiez un navigateur.

    L'importation d'un ensemble de fichiers S57 (000, 030, 031) à partir du dossier contenant les sous-dossiers contenant les fichiers de cartes marines est implémentée. Le traitement au format S57 a été accéléré à plusieurs reprises en raison du traitement multithread des ensembles de données sur des microprocesseurs multi-cœurs. La carte en sortie peut être créée au format MAP (carte multi-feuille) ou sous forme d'un ensemble de cartes au format SIT, SITX dans le cadre du projet MPT.

    Dans le dialogue de recherche et de sélection des objets de la carte dans le signet "Dimensions", une opportunité a été ajoutée pour définir la condition de sélection des objets en fonction du nombre de points du contour principal de l'objet. Par exemple, si vous devez sélectionner des polygones ayant la forme d'un rectangle (4 coins), vous pouvez rechercher une métrique de 5 points (le premier et le dernier sont identiques).

    La tâche de connexion des géoportails est améliorée. Ajout de la possibilité d'afficher des géoportails au-delà de 180 et -180 degrés de longitude pour toutes les normes prises en charge. Cela vous permet d'afficher plus clairement les données sur le territoire de la péninsule de Tchoukotka et de l'Alaska, ainsi que de modifier des objets dans ces zones. La définition des dimensions d’affichage se fait via l’option de menu "Configurer les géoportails". Par défaut, la zone d'affichage des géoportails est définie entre -225 et 225 degrés.

    Un appel au mode "Couleur transparente" a été ajouté à la boîte de dialogue "Liste de données". Le mode est conçu pour désactiver l'affichage d'une couleur et d'un groupe de couleurs à partir d'une palette de 16 rasters de 256 couleurs. Pour les rasters 24 bits, l’affichage une couleur est désactivé. Le nouveau mode est appelé dans l'onglet "Images tramées" du menu contextuel "Couleur transparente".

    Dans les dialogues de recalcul et d'affichage des coordonnées du point actuel sur la carte, le remplacement du système de coordonnées ПЗ-90.02 par ПЗ-90.11 est effectué.

    La nouvelle version du programme peut être téléchargée à la rubrique Télécharger.

  • 18.02.2019 Une série de leçons d'anglais pour études individuelles de géo-information de BE "Panorama" complété avec de nouveaux matériaux
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont préparé une leçon vidéo "Créer des objets 3D sur la carte". Il est destiné aux utilisateurs anglophones qui étudient indépendamment les fonctionnalités du GIS Panorama". Cette leçon porte sur l'utilisation d'objets tridimensionnels. Vous y apprendrez comment créer un objet 3D, modifier ses propriétés et le placer sur la carte.

    La leçon-vidéo montre un ajustement progressif de la vue tridimensionnelle d'un objet à l'aide du panneau "Editeur de classificateur". Pour créer un nouvel objet ou éditer un objet existant, utilisez l'onglet "Modèles". Après avoir enregistré tous les paramètres, la création d’un modèle tridimensionnel est présentée. L'opération est lancée à l'aide du bouton correspondant du panneau principal du programme. Le déplacement et le contrôle d’un objet 3D s’effectuent avec la souris.

    Auparavant publié d'autres leçons-vidéo de cette série: "Outils de création d'objet", "Opérations sur les points", "Classificateur des cartes".

    Vous pouvez prendre connaissance matériel pédagogique en anglais dans la section "Leçons vidéo".

  • 14.02.2019 GIS Server augmente la sécurité de l'information des ressources pour le stockage distribué et le traitement de données volumineuses
    Dans bureau d’études "Panorama" a développé le programme GIS Server de la version 8.4. La nouvelle version améliore la fiabilité du travail avec de grandes listes de cartes, de rasters et de matrices lorsqu'elles sont traitées de manière intensive par divers services et groupes d'utilisateurs. Algorithme clarifié pour le tri des cartes sur le serveur. Algorithme amélioré pour surveiller l'état du serveur à partir d'applications de bureau. Impression de diagnostic étendue.

    La possibilité de publier a ajouté la mémorisation des tiles emballées en formats BIR, MBTILES, base de données SQLite. La mémorisation des tiles peut être créé dans le programme Imagery Creator, y compris dans l'environnement de La banque de données des cartes numériques et de Télédétection de la Terre, des cartes vectorielles, des données de Télédétection de la Terre et des matrices des hauteurs du relief et objets de terrain. Lors de la publication de mosaïques sur l’ordinateur d’un client, ces dernières ont également été mises en cache via un navigateur Web. L'affichage de la mémorisation des mosaïques depuis le serveur est pris en charge dans GIS "Panorama" de la version 12.7 et ultérieure. Lorsque les bases de données sont connectées, le traitement des paramètres des systèmes de coordonnées utilisateur par des codes étendus à partir du fichier crslist.xml est ajouté.

    GIS Server est conçu pour fournir un accès à distance aux données spatiales des utilisateurs des programmes GIS "Panorama", GIS "Opérateur", GIS WebService SE et autres. Le logiciel est certifié dans le système de sécurité de l'information. GIS Server est utilisé dans divers projets fédéraux, régionaux et d'entreprise pour la gestion de bases de données spatiales, l'organisation de l'interaction de clients Web, de clients de bureau et mobiles et de divers fournisseurs de services.

    La nouvelle version du programme peut être téléchargée à la rubrique Télécharger.

  • 11.02.2019 GIS WebServer SE permet de créer des modèles d'objets tridimensionnels à partir des formats Collada, TLS, OC3
    A KB "Panorama" le GIS WebServer SE de la version 4.5 a été développé. La "Carte 3D" est mise à jour à la nouvelle version du programme. La base de modèles tridimensionnels du projet de Noguinsk est complétée par des modèles de plusieurs bâtiments historiques de la ville. Pour le chargement et l’édition de modèles tridimensionnels on utilise le GIS professionnel "Panorama". Le chargement de modèles à partir des formats Collada, TLS, OC3 est sauvegardé. Lors de l'affichage de caractères tridimensionnels via le classifieur de carte, la forme "Lignes électriques" est ajouté. Le téléchargement des modèles de supports pour la forme est effectué à partir du format Collada. Les possibilités du géocodage selon la base de données sont étendues. Le composant modernisé "Géocodage" peut créer les couches de la carte avec la mise en cluster d'objets ponctuels et soutient la récupération de données à partir du SGBD MS SQL Server.

    La boîte à outils de développement d'applications Web GIS WebToolKit SE a été améliorée. Elle étend les capacités de GIS WebServer SE et peut être intégrée à d'autres systèmes d'information. L'accès aux données (images, cartes vectorielles et informations de terrain) est fourni par les services Web utilisant les protocoles standard de l'OGC et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS / WMTS) fournit des informations spatiales sous forme d'images graphiques. Les différents types de données altitudinales sont utilisés comme modèle numérique de terrain: matrices (en formats SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points, etc. Lorsque on y est invité, une sélection automatique des données les plus précises sur un terrain donné avec une résolution donnée est effectuée. Le protocole WCS est utilisé pour transférer les données des modèles de terrain numériques sur le Web. Les données de terrain sont présentées sous la forme de fichiers et sont mises en cache sur le client.

    La banque de données des cartes numériques et de Télédétection de la Terre peut être la source de développement des données spatiales. Il permet de collecter, de stocker, de rechercher et d’émettre des données spatiales aux formats d’échange, d’afficher le statut d’une banque de données sous forme de cartes-schémas, de générer et de mettre à jour automatiquement des couches géographiques.

    GIS WebServer SE est utilisé à la construction de systèmes d'entreprise fermés assurant la protection des données ayant une classification de sécurité ou un secret commercial. GIS WebServer SE est certifié au niveau 2 de l’absence de fonctionnalités non déclarées. La nouvelle version du programme étend les capacités de l'application à résoudre les problèmes d'analyse, de gestion et de planification à long terme du développement des territoires. GIS WebServer SE est mis en œuvre à l'aide de la boîte à outils GIS WebToolKit SE, qui peut être utilisée pour les outils de développement utilisant JavaScript.

    La nouvelle version du programme est disponible sur le site Web dans la section Télécharger.

  • 01.02.2019 KB "Panorama" participera à la conférence anniversaire du centième anniversaire de l'industrie de la Géodésie et de la Cartographie
    Les spécialistes de KB "Panorama" participeront à la 10ème conférence scientifique et pratique internationale "Géodésie. Arpentage. Photographie aérienne. Au tournant du siècle." L'événement aura lieu du 14 au 15 février 2019 à Moscou dans la salle de conférence de l'hôtel "Novotel". Les représentants de la société feront une présentation sur "La maintenance automatisée d'une banque de données de cartes numériques et de données de Télédétection de la terre" et organiseront une classe de maître. Au cours de la réunion on étudiera l'application des technologies de géo-information de KB "Panorama" pour la création de géoportails à l'aide de produits logiciels: GIS "Panorama", GIS Server, GIS WebServer SE, GIS WebService SE, Imagery Creator.

    A la base du logiciel serveur les géoportails à des fins diverses, tels que GIS "Rosseti", "Agroportal", "Géoportail de données ouvertes du ministère des Urgences de la Russie" et autres, sont mis en œuvre.

    GIS "Rosseti" augmente la fiabilité et l'efficacité de la gestion du complexe de réseau électrique, réparti sur le territoire de 77 entités constitutives de la Fédération de Russie. La tâche principale du GIS "Rosseti" consiste à fournir un support d’information permettant de réduire les risques d’accidents, de défaillances technologiques et d’autres situations anormales, ainsi que de limiter leurs conséquences négatives.

    "Agroportal" permet aux producteurs agricoles d'avoir accès à GIS d’une entreprise agricole de n'importe quel point du monde. Géoportail est conçu pour gérer l'agriculture, prévoit la création d'une carte électronique des contours des champs de la ferme, la maintenance de la base de fertilité du sol et d’un livre d'archives électronique sur l'histoire des champs.

    "Le géoportail de données ouvertes du Ministère des Situations d'urgence de Russie" a été développé par les spécialistes de la société dans le cadre du VIIIe Salon international de la "Sécurité intégrale 2015". L'application Web fournit des informations systématisées sur les ressources du système unifié d'État de prévention et de réponse aux situations d'urgence et sur les objets économiques et les infrastructures sur le territoire de la Fédération de Russie.

    Le but de la conférence scientifique est de créer un terrain d’essai interdisciplinaire pour l’échange d’expériences et d’informations. L'événement permettra de réunir les leaders du marché pour la démonstration de développements scientifiques et industriels innovants nationaux et étrangers dans le domaine de la géodésie, d’arpentage et de la photographie aérienne. Les participants de la réunion pourront discuter les perspectives de développement du marché, se renseigner sur les programmes de formation et de recyclage des spécialistes du secteur et participer aux classes de maître de grandes entreprises.

  • 29.01.2019 Le géoportail de démonstration "Dispatch Center" a été mis à jour sur la base du GIS WebServer SE
    A KB "Panorama" l'exemple d'implémentation du "Centre de régulation", construit à la base de GIS WebServer SE, a été mis à jour. On a ajouté dans la nouvelle version la possibilité de créer des itinéraires pour les véhicules à une date arbitraire. Les itinéraires sont construits sous la forme d'objets linéaires et ponctuels. Pendant la construction on peut choisir la couleur de l'objet. Plusieurs itinéraires sont disponibles simultanément pour différentes dates. Chaque point d’itinéraire contient des informations sur l'heure. Les itinéraires construits peuvent être sauvegardés sur l'ordinateur local au format GeoJSON pour le traitement et l’analyse ultérieurs.

    Pour stocker des informations sur les coordonnées des véhicules on a utilisé la base de données PostgreSQL. Les suiveurs GPS / GLONASS donnent des informations sur la position actuelle, l'heure et l'état du véhicule. Les données sont transmises via HTTP protocole à l’aide de la transmission de données par paquets GPRS (General Packet Radio Service). Le mécanisme de réception et d'analyse des données est implémenté en PHP. On peut utiliser n’importe quelle méthode de réception des données. L’itinéraire est tracé au navigateur du client, qui reçoit toutes les données nécessaires au format GeoJSON. L'itinéraire est ajouté à l’arborescence du panneau «Confirguration de la carte» en tant que couche distincte. Le "Centre de régulation" est implémenté en tant que plug-in de l'application GIS WebServer SE.

    L'accès aux données cartographiques (images, cartes vectorielles et informations de terrain) est fourni par les services Web utilisant les protocoles OGC standard et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS / WMTS) fournit des informations spatiales sous forme d'images graphiques. Les données de localisation sont présentées sous la forme de fichiers et sont mises en cache sur le client.

    GIS WebServer SE est utilisé à la construction de systèmes d'entreprise fermés assurant la protection des données ayant une classification de sécurité ou un secret commercial. Le programme est certifié pour le niveau 2 de manque de capacités non déclarées. GIS WebServer SE est effectué à l'aide de la boîte à outils GIS WebToolKit SE, qui peut être utilisée dans les outils de développement utilisant JavaScript.

    On peut se familiariser avec les exemples de géoportails de démonstration sur le site Web gisserver.ru.

  • 11.01.2019 Des supports de formation en anglais ont été préparés pour l'étude indépendante des systèmes de géo-information de KB "Panorama"
    Les spécialistes de KB"Panorama" ont préparé une série de leçons vidéo sur l'utilisation du GIS "Panorama" pour les utilisateurs anglophones. Une formation de douze leçons vous expliquera les outils du système permettant de créer et d’éditer des cartes, de contrôler la qualité des cartes vectorielles, d’effectuer des calculs et de construire des modèles 3D. À ce jour trois leçons vidéo sont préparées et publiées.

    À partir de la première leçon les "Outils de création d'objet", vous apprendrez à créer et à modifier des objets sur une carte. On examinera les diverses manières de créer de nouveaux objets et de renseigner leurs caractéristiques.

    Dans la deuxième leçon les "Opérations sur les points", les modes démontrés vous permettent d'éditer les points de retournement des objets de la carte. Vous apprendrez également certaines des fonctionnalités permettant de modifier la topologie des objets.

    La troisième leçon le "Classificateur des cartes" est consacrée à la création et à l'édition d'un système de classification des objets spatiaux et de leurs attributs. La leçon montre comment créer les couches du classificateur, les objets de différents types de localisation et montre les principales possibilités de création de symboles pour les objets de carte.

    On peut se familiariser avec le matériel pédagogique en anglais dans la section "Leçons vidéo".

  • 03.01.2019 L’application GIS WebServer SE a les nouvelles possibilités permettant de créer les cartes d’utilisateur sur la base des données spatiales
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont élaboré l’application GIS WebServer SE de la version 4.3.2. La possibilité de la création des cartes sur la base des tableaux de la base de données est ajoutée à la nouvelle version de l’application. Le composant "Codage géographique" est connecté à la base de données, fait une lecture des coordonnées des objets et crée les objets à points sur la carte. Le résultat peut être sauvegardé sur l’ordinateur de l’utilisateur en format GeoJSON. En outre, on peut sauvegarder les paramètres du codage géographique pour leur utilisation ultérieure. Le composant "Codage géographique" est un module connecté dont le code peut être utilisé à titre d’exemple pour l’élaboration des composants d’utilisateur.

    La possibilité du choix de l’itinéraire de déplacement via l’instruction "Vol libre" est ajoutée pour la carte 3D. L’itinéraire de déplacement peut être créé ou téléchargé du fichier qui se trouve sur l’ordinateur de l’utilisateur.

    Les spécialistes du bureau d’études ont modifié les outils destinés à la création des applications Web - GIS WebToolKit SE. Les outils modifiés donnent les nouvelles fonctionnalités de l’application GIS WebServer SE et peuvent être intégrés à d’autres systèmes d’information. Les services Web donnent l’accès aux données (les photos, les cartes vectorielles et les renseignements sur le relief du terrain) selon les protocoles OGC et les standards ISO. L’application GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) donne les renseignements sur les coordonnées spatiales en forme des graphiques en perspective. De diverses données, à savoir, les matrices (en formats SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), les modèles TIN, le nuage des points sont utilisées à titre du modèle numérique du relief. La définition des données les plus exactes pour le terrain donné avec la résolution donnée se réalise automatiquement pendant le traitement de la demande. Le protocole WCS est utilisé pour la transmission de données du modèle numérique du relief au service Web. Les données du relief sont présentées en forme des tiles.

    La base de données des cartes numériques et de la télédétection de la Terre peut être utilisée à titre de la source de données spatiales. Cette base de données permet de réaliser la collecte, la mémorisation, la recherche et la transmission de données spatiales en formats de change, l’autodiagnostic, la création des cartes et des schémas, la création automatisée et le renouvellement automatisé des données géographiques.

    L’application GIS WebServer SE est utilisée pour la création des systèmes d’information fermés. Cette application assure la protection des données classées ou des données qui représentent le secret commercial. L’application GIS WebServer SE est certifiée selon la 2-ème catégorie de l’absence des fonctionnalités qui ne sont pas indiquées à la documentation technique. La nouvelle version du programme élargit les fonctionnalités de l’application en matière de l’analyse, de la gestion et de la planification perspective du développement des territoires. L’application GIS WebServer SE est créée par l’usage de l’application GIS WebToolKit SE qui peut être utilisée aux outils de développement utilisant JavaScript.

    La nouvelle version du programme est postée sur le site en rubrique Télécharger.


Archives des actualités:

2020  |  2019  |  2018