Archives des actualités


Archives des actualités:

2020  |  2019  |  2018

  • 06.03.2020 On a complété les outils Web dans le GIS WebServer SE utilisés par les géoportails régionaux et corporatifs pour l’édition de cartes de terrain
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré GIS WebServer SE version 5.3 pour les systèmes d’exploitation Astra Linux, Windows, CentOS. La nouvelle version de l’"Éditeur de carte" fournit un ensemble élargi de fonctionnalités et d’outils pour la modification des géodonnées. Il permet de créer de nouveaux objets cartographiques, de modifier des objets cartographiques existants, d’effectuer des actions sur un groupe d’objets. Les opérations sont effectuées dans un navigateur Web, leur résultat est téléchargé sur le serveur. L’interface utilisateur de l’éditeur est affichée dans une fenêtre séparée pour un meilleur affichage de la carte. On utilise le panneau "Affichage" pour désigner ou modifier un type d’objet. Il est possible d’établir le type d’objet sans interrompre une opération d’édition en cours. Pour ce faire, il faut sélectionner l’icône appropriée dans le panneau "Affichage". Les images des types d’objets sont affichées sous forme de légende (arbre) ou de modèle d’objets (tableau). Pour créer rapidement des objets, l’éditeur utilise des modèles d’objet. Les modèles d’objets représentent une liste graphique des types d’objets de carte couramment utilisés. Lorsqu’on sélectionne un modèle, l’éditeur passe automatiquement en mode de création de l’objet du type spécifié. Lors de la modification des premier et dernier points de la géométrie d’objet, la possibilité de continuer le contour est ajoutée. L’éditeur informe l’utilisateur des actions effectuées: changement du type d’un objet, suppression, modification des attributs et autres opérations sur les objets. Les informations sont enregistrées dans le journal des événements de la carte qui peut être consulté.

    Dans la nouvelle version, on a complété les outils de développement d’applications Web GIS WebToolKit SE, qui élargissent les capacités de GIS WebServer SE et peuvent être intégrés à d’autres systèmes d’information. Les services Web fournissent un accès aux données (images, cartes vectorielles et informations spatiales) selon les protocoles généralement acceptés OGC et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) fournit des informations spatiales sous forme d’images graphiques. En tant que modèle numérique de relief, on utilise de divers types de données d’altitude: matrices (en SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points et autres. Le service assure la publication de modèles de relief en trois dimensions téléchargés en format DB3D. Ces modèles peuvent être obtenus à partir des fichiers de type COLLADA ainsi que des modèles tridimensionnels photoréalistes de taille illimitée (TLS, OC3).

    La Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre peut être la source de données spatiales. Elle assure la collecte, le stockage, la recherche et la publication de données spatiales dans des formats d’échange, l’affichage de l’état de la banque de données sous forme de diagrammes cartographiques, la génération automatisée et la mise à jour des géo-couches.
    Le GIS WebServer SE est appliqué à la construction de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classées ou portant sur le secret commercial. Le service GIS WebServer SE est certifié conformément au 2ième niveau d’absence de capacités non déclarées. La nouvelle version du programme élargit des capacités de l’application en matière de résolution de problèmes d’analyse, de gestion et de planification à long terme pour le développement des territoires. Le GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE qui peut être utilisé avec des outils de conception à la base de JavaScript.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 03.03.2020 La section de cours vidéo en anglais est complétée par les matériaux portant sur les technologies d’importation de cartes vectorielles à partir du format Shape
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont préparé le cours vidéo "Importation de données à partir du format Shape". Il est destiné aux utilisateurs qui étudient seuls les capacités de GIS "Panorama". Grâce à ce cours vidéo les utilisateurs apprendront des outils de programme pour importation de cartes vectorielles à partir du format Shape.

    Le cours vidéo apprend aux utilisateurs la tâche "Importation de fichiers Shape" qui est accédée à partir de la section "Importation de données vectorielles à partir de…" de l’élément de menu "Fichier". Lors du cours on démontre le travail avec les pages (onglets) de la boîte de dialogue: "Général" et "Paramètres". L’onglet "Paramètres" permet d’effectuer la configuration initiale du projet pour le traitement des données source identiques ou régulièrement mises à jour. L’onglet "Général" permet de configurer les paramètres de traitement des données en continu. De plus, dans l’onglet "Général", il existe des champs d’informations et de statistiques qui permettent de suivre la nécessité d’apporter des modifications aux paramètres du projet, par exemple, lors de la modification des données d’entrée. Dans le cas de l’utilisation d’un ensemble de données obtenu suite à la décharge d’une carte en utilisant les logiciels de "Panorama", la configuration du projet n’est pas requise. Tous les réglages sont effectués automatiquement.

    Les cours vidéo précédemment publiés dans cette série: "Outils de création d’objets", "Opérations au-dessus de points", "Classificateur des plans", "Création d’un objet 3D sur une carte", "Création de sous-objets. Travail avec la liste des objets", "Transformation des données bitmap", "Création d’une carte. Construction d’une base mathématique" et d’autres.

    Vous pouvez prendre connaissance du matériel d’apprentissage en anglais dans la section "Cours vidéo".

  • 18.02.2020 Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont mis en place le master-class portant sur la création de modèles de relief en trois dimensions pendant la conférence internationale à Moscou
    La 11ième Conférence Scientifique et Pratique Internationale "Géodésie-Arpentage souterrain- Aérophotographie" s’est tenue à Moscou du 13 au 14 février 2020. Dans le cadre de cet événement, le chef de projets du bureau d’études "Panorama" Aleksandr Kirichenko a mis en place le master-class au sujet "Modèles de relief dynamiques en trois dimensions. Variantes de création et types de données source".

    Pendant le master-class, on a démontré aux participants des capacités de la modélisation 3D à l’aide des logiciels de GIS "Panorama" et GIS WebServer SE, notamment la construction de modèles de relief en trois dimensions en utilisant une grande variété de données sources: carte vectorielle, matrice d’altitude, modèle triangulé de relief et de zone, nuage de points, modèles d’objets en trois dimensions, données de photographie aérienne, tuiles en trois dimensions.

    On a parlé également de la présentation sous forme de tuiles de données tridimensionnelles, le format qui est composé d’une pyramide à l’échelle d’un modèle tridimensionnel sous forme de petits blocs pour chaque niveau. L’utilisation de ce format permet de résoudre le problème de la grande quantité de données et de leur transmission en cas d’utilisation des applications WEB.

    La 11ième Conférence scientifique et pratique internationale est devenu une excellente plate-forme pour partager l’expérience et prendre connaissance des dernières tendances et innovations des entreprises russes et étrangères dans le domaine de la géodésie, de l’arpentage et de la photographie aérienne.

  • 03.02.2020 Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" mettront en place le master-class consacré à la création de modèles de relief en trois dimensions pendant la conférence internationale "Géodésie- Arpentage souterrain - Aérophotographie "
    La 11ième Conférence Scientifique et Pratique Internationale "Géodésie-Arpentage souterrain- Aérophotographie" se tiendra à Moscou du 13 au 14 février. Dans le cadre de cet événement, les spécialistes du bureau d’études "Panorama" mettront en place le master-class "Modèles de relief dynamiques en trois dimensions. Variantes de création et types de données source". On va montrer aux participants des capacités des logiciels GIS "Panorama", GIS "Opérateur", GIS WebServer SE et d’autres.

    Le modèle de relief en trois dimensions dans le système d’information géographique est une scène à changement dynamique tridimensionnel, composée du relief, des objets fixes et mobiles, souterrains et terrestres. On peut utiliser plusieurs données source pour sa construction: carte vectorielle, matrice d’altitude, modèle triangulé de relief et de zone, nuage de points, modèles d’objets en trois dimensions, données de photographie aérienne, tuiles en trois dimensions. En plus d’une telle variété de données source, le processus de transmission de données et d’affichage d’un modèle de relief en trois dimensions est compliqué par la grande quantité de données et les limitations des canaux de transmission en cas de l’utilisation d’applications WEB. Cela implique la nécessité de créer un modèle de relief en trois dimensions optimal.

    Le problème des grandes quantités de données et de leur transmission peut être résolu à l’aide de la représentation sous forme de tuiles de données tridimensionnelles, ce format composé d’une pyramide à l’échelle d’un modèle tridimensionnel sous forme de petits blocs pour chaque niveau. Pendant le master-class, les spécialistes du bureau d’études "Panorama" parleront plus en détails du modèle à tuiles, ainsi qu’ils montreront la technologie de création d’un modèle de relief en trois dimensions basé sur la variété de données source à l’aide des logiciels de la société.

    Lors de la conférence internationale, les participants pourront prendre connaissance des dernières innovations des entreprises russes et étrangères dans le domaine de la technologie, des équipements et des logiciels pour la collecte et le traitement des données géospatiales. Les experts de l’industrie discuteront des perspectives de développement du marché de la géodésie, de l’arpentage et de la photographie aérienne, visiteront des master-classes des entreprises de premier plan et partageront leurs expériences avec leurs collègues.

  • 31.01.2020 GIS WebServer SE pour les SE Astra Linux, CentOS et Windows assure la construction à grande vitesse de modèles de relief tridimensionnels détaillés
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le GIS WebServer SE version 5.2 pour les systèmes d’exploitation Astra Linux, CentOS et Windows. La nouvelle version de la carte 3D affiche les modèles de relief en trois dimensions tout en maintenant une vitesse élevée. Le noyau du composant 3D entièrement mis à jour permet d’augmenter les détails d’affichage de 8 fois. Le taux de rafraîchissement de l’écran peut s’élever à 30 images par seconde. On a ajouté la fonction d’affichage de la carte en mode "squelettique" pour évaluer la complexité des modèles de scène. Vous pouvez faire connaissance des nouvelles capacités de la carte tridimensionnelle à l’exemple du modèle de Kronstadt et du modèle simplifié de la ville de Noginsk.

    On a élaboré les outils de développement d’applications Web GIS WebToolKit SE qui élargissent les capacités de GIS WebServer SE et peuvent être intégrés à d’autres systèmes d’information. On a élargi la liste des tâches chronophages réalisées dans le composant de la carte 3D en dehors du fil principal. On a ajouté des classes de composants fondamentaux (vecteurs, matrices, coordonnées géographiques, ellipsoïdes) ainsi que des algorithmes et infrastructures (par exemple, queue de messages). Au niveau de l’interaction avec la carte vidéo, on a élaboré les types qui représentent une abstraction pour la gestion des ressources GPU et l’optimisation des appels de dessin. Le niveau de scène contient des structures prêtes à l’emploi qui permettent de créer et d’afficher des principaux types de modèles d’informations géographiques en fonction des données disponibles (globe, données vectorielles, relief de terrain, tuiles 3D).

    Les services Web fournissent un accès aux données (images, cartes vectorielles et informations spatiales) selon les protocoles généralement acceptés OGC et les normes ISO. Le service GIS WebService SE (OGC WMS/WMTS) fournit des informations spatiales sous forme d’images graphiques. En tant que modèle numérique de relief, on utilise de divers types de données d’altitude: matrices (en SRTM, GeoTIFF, IMG, MTW), modèles TIN, nuage de points et autres. Le service assure la publication de modèles de relief en trois dimensions téléchargés en format DB3D. Ces modèles peuvent être obtenus à partir des fichiers de type COLLADA ainsi que des modèles tridimensionnels photoréalistes de taille illimitée (TLS, OC3).
    La Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre peut être la source de données spatiales. Elle assure la collecte, le stockage, la recherche et la publication de données spatiales dans des formats d’échange, l’affichage de l’état de la banque de données sous forme de diagrammes cartographiques, la génération automatisée et la mise à jour des géo-couches.

    Le GIS WebServer SE est appliqué à la construction de systèmes d’entreprise fermés assurant la protection des données classées ou portant sur le secret commercial. Le service GIS WebServer SE est certifié conformément au 2ième niveau d’absence de capacités non déclarées. La nouvelle version du programme élargit des capacités de l’application en matière de résolution de problèmes d’analyse, de gestion et de planification à long terme pour le développement des territoires. Le GIS WebServer SE est réalisé à l’aide des outils de GIS WebToolKit SE qui peut être utilisé avec des outils de conception à la base de JavaScript.

    Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.

  • 14.01.2020 La section de cours vidéo en anglais est complétée par les matériaux portant sur les capacités de GIS "Panorama" en ce qui concerne l’échange de données spatiales au format MID/MIF
    Les spécialistes du bureau d’études "Panorama" ont préparé le cours vidéo "Échange de données au format MID/MIF". Il est destiné aux utilisateurs qui étudient seuls les capacités de GIS "Panorama". Grâce à ce cours vidéo les utilisateurs apprendront comment importer/exporter des données MapInfo dans le GIS "Panorama".

    Dans la première partie du cours on parle du mode "Importer des cartes vectorielles du format MIF / MID". Le convertisseur permet d’importer des données dans une carte utilisateur créée automatiquement par le programme ou manuellement par l’utilisateur. Pendant le processus de conversion les informations d’attribut sur les objets sont importées et stockées dans la sémantique des objets. Dans ce cas, les données initiales peuvent être à la fois en coordonnées géodésiques et en coordonnées rectangulaires.

    Dans la partie finale du cours vidéo, on a montré le travail avec la boîte de dialogue "Enregistrer une carte au format MIF / MID". En plus des informations générales sur le fichier concerné du zone de travail ("Nom", "Carte initiale" et "Catalogue de sortie"), on parle des groupes d’éléments d’administration: "Feuille actuelle de zone", "Statistiques", "État de traitement", "Paramètres". Ils fournissent à l’utilisateur de diverses données sur le processus de traitement en cours. Pour exporter des cartes vectorielles, vous pouvez utiliser les paramètres par défaut ou les modifier à votre choix.

    Les cours vidéo précédemment publiés dans cette série: "Outils de création d’objets", "Opérations au-dessus de points", "Classificateur des plans", "Création d’un objet 3D sur une carte", "Création de sous-objets. Travail avec la liste des objets", "Transformation des données bitmap", "Création d’une carte. Construction d’une base mathématique" et d’autres.

    Vous pouvez prendre connaissance du matériel d’apprentissage en anglais dans la section "Cours vidéo".

  • 08.01.2020 Dans le GIS Panorama Mini on a élargi des moyens d’accès aux bases de données géospatiales
    Le bureau d’études "Panorama" a élaboré le programme GIS Panorama Mini version 13.0.4 pour plate-forme x64. Dans la nouvelle version, on a ajouté le support de format international OGC 12-128r15 GeoPackage version 1.2.1 (*.gpkg). Ce format est une base de données SQLite 3 conservant des tuiles de différents formats, leur système de coordonnées, matrices de description et métadonnées. Le format GeoPackage est utilisé dans les applications pour donner accès à l’information spatiale: cartes, images, matrices d’altitudes. Le format peut être utilisé dans les stockages cloud et pour simplifier l’échange d’informations, car toutes les données sont stockées dans un seul fichier.
    On a ajouté l’option de réception et d’affichage de pyramides de tuiles paquetées à partir du Serveur GIS. Les pyramides de tuiles peuvent exister aux formats BIR, Mbtiles stockées dans une base de données contrôlée par le SGBD SQLite. Les pyramides de tuiles peuvent être créées à l’aide du programme Imagery Creator, y compris dans l’environnement de Banque de données de cartes numériques et de télédétection de la Terre, à l’aide des cartes vectorielles, données de télédétection de la Terre et matrices d’altitudes et d’objets de terrain. L’accès aux pyramides de tuiles peut être hors ligne sans applications serveur, ainsi qu’en mode client-serveur via GIS WebService SE selon le protocole OGC WMTS ou via Serveur GIS. Lors de l’accès en mode client-serveur, les tuiles auxquelles on a accédé sont automatiquement mises en cache sur l’ordinateur du client, comme si on utilise un navigateur Web.
    On a amélioré la tâche de connexion de géoportails. On a mis à jour la liste de géoportails connectés. Les données des géoportails peuvent être connectées en arrière-plan aux données utilisateur pour résoudre de divers problèmes d’application (validation, impression de rapports, réconciliation de données et autres). Les couches vectorielles obtenues par le protocole OGC WFS peuvent servir de données initiales. Le programme supporte la surveillance des modifications et le suivi des objets en mouvement dans un mode proche du temps réel. Si le géoportail ou le service supporte le protocole de transaction OGC WFS-T, donc la tâche permet non seulement de recevoir, d’afficher des objets et de surveiller leurs modifications, mais aussi de les modifier, de transférer les modifications sur le serveur pour afficher ces modifications sur d’autres clients. On a accéléré l’affichage de tous les géoportails. On a ajouté l’option d’affichage et de stockage de données des géoportails de Rosreestr sans faire doubler des légendes sur l’écran dans de différentes dimensions, y compris pour les systèmes de coordonnées locales. On a bien accéléré l’affichage du géoportail de Rosreestr lors des appels répétés.
    On a réalisé le support de systèmes de coordonnées GSK-2011 et PZ-90.11. On assure la création de cartes dans le système GSK-2011, la transformation de projections et de systèmes de coordonnées de cartes, matrices et rasters. Les nouveaux systèmes de coordonnées nationaux ont été adoptés par le décret du gouvernement de la Fédération de Russie du 28 décembre 2012 N1463 "Sur les systèmes de coordonnées nationaux unifiés".
    On a ajouté dans la tâche "Passeport de carte" un nouveau type de carte "Topographique PZ-90.11" (Pulkovo2017) basé sur l’application d’un ellipsoïde PZ-90.11 et d’une projection Gauss-Krueger. En tant que système de hauteurs, on établit le niveau moyen de l’océan mondial (géoïde) qui correspond au modèle EGM2008. Dans la tâche "Construction de la coupure topographique", on a réalisé le support d’un nouveau type de carte. Dans les boîtes de dialogue pour recalculer et afficher les coordonnées du point actuel sur la carte, on a changé le système de coordonnées PZ-90.02 en PZ-90.11.
    On a ajouté une spécification "Utiliser des caractères alternatifs" dans le passeport de carte. Cette spécification est nécessaire, par exemple, pour l’affichage correct de cartes OSM avec des langues nationales à l’aide d’un classificateur standard map5000m.rsc. Le classificateur est connecté aux caractères topographiques dans lesquels tous les encodages de langue ne sont pas réalisés. L’installation inclut le fichier altfonts.xml, qui indique des caractères alternatifs pour des caractères qui supportent l’encodage requis.
    Pour distribuer l’ensemble des signes ponctuels en groupes et les afficher, un algorithme de clustering automatique est implémenté. Dans "Éditeur de classificateur", on a ajouté des outils de description de clusters. La description comprend: types d’objets liés à chaque type de cluster, tailles des cellules verticales et horizontales, code sémantique pour indiquer le nombre actuel d’objets dans un cluster, type de symbole conventionnel de cluster, pourcentage limite d’augmentation de la taille de signe de cluster et nombre limité d’objets correspondant à la taille maximale du signe de cluster. Le symbole conventionnel du cluster peut être programmable, ce qui permet de différencier le type de cluster et de modifier les propriétés du signe en fonction du nombre d’objets dans le cluster (légende numérique, taille du signe, luminosité). Lors du regroupement dans une cellule virtuelle du cluster de plus d’un objet d’un type spécifié, leurs symboles conventionnels seront automatiquement remplacés par un symbole conventionnel du cluster, dont le centre aura une coordonnée moyenne des objets qui y sont inclus. Lorsque l’échelle est modifiée, la configuration du cluster change automatiquement. Les cartes avec les clusters configurés dans le classificateur RSC sont automatiquement supportées par des applications de bureau et Web, ainsi que par des applications élaborées par GIS ToolKit et Constructeur GIS.
    On a modifié l’algorithme d’inscription de légendes d’objets en fonction de leurs caractéristiques sémantiques. Lors de la mise à jour de la sémantique d’un objet, la sémantique correspondante de toutes les légendes créées pour un objet est automatiquement mise à jour dans "Éditeur de carte" ou dans la tâche "Construction de légendes selon la sémantique". On a amélioré la tâche d’inscription de légendes selon la sémantique d’objet en fonction du traitement de multipolygones selectionnés sur carte. La légende est formée pour chaque contour appartenant au multipolygone et elle est inscrite d’après les paramètres de la boîte de dialogue.
    On a amélioré la tâche "Éditeur de carte". Dans le mode de création d’un objet linéaire, on a ajouté une nouvelle option "Attacher à un objet existant" assurant l’attachement d’un contour créé à celui d’un objet linéaire déjà existant sur carte. On a amélioré le mode de l’éditeur de carte "Couper et attacher - Couper d’un objet de zone par un objet". Le support de multilopygones a été ajouté à la coupe d’objet de zone par un objet. En coupant un objet de zone ordinaire on obtient des objets de zone ordinaires. En coupant un multipolygone on obtient un multipolygon.
    On a amélioré la boîte de dialogue "Sélection d’un objet". Afin d’augmenter le contenu informationnel du schéma d’objet dans le favori "Métrique", on a changé la couleur des contours: pour les objets ordinaires, le premier contour (principal) est maintenant affiché en bleu, les contours supplémentaires (sous-objets) en rose. Dans les multipolygones, tous les contours externes sont affichés en bleu, le reste en rose. Le nouveau schéma de couleurs permet de vérifier visuellement l’exactitude de l’occurrence des sous-objets. Dans le favori "Sémantique", on a ajouté l’option de désactivation du tri du tableau des caractéristiques de l’objet. Les données seront affichées dans l’ordre de leur ajout à l’objet de carte. L’activation et la désactivation du tri peuvent être effectuées via le menu contextuel "Tri".
    On a amélioré le mode "Rideau d’image". En utilisant ce mode, l’analyse de diverses images opaques qui se chevauchent peut être effectuée en décalant leurs périmètres. On a ajouté l’option d’application du "rideau" pour les matrices et les géoportails. Le mode est lancé via le menu principal Type/Rideau d’une image. On a amélioré la tâche "Enregistrement d’une carte vectorielle dans un fichier aux formats BMP, TIFF, RSW". On a réalisé le mode d’enregistrement par page d’une image de carte dans les fichiers graphiques selon le format de page.

    La mise à jour du GIS "Panorama" version 12 par la version 13 est gratuite jusqu’au 1 juin 2020 pour les utilisateurs qui ont acheté le programme GIS "Panorama" version 12 après le 1 décembre 2018, ainsi que pour ceux dont le contrat d’entretien pour la version 12 est valide. Vous pouvez télécharger la nouvelle version du programme dans la section Télécharger.


Archives des actualités:

2020  |  2019  |  2018